Publié par Julie Fortin le 17 novembre 2009

Recherche et collecte des données : les tendances en 2009

Loupe-graphique2Depuis 2003, la firme Rockhopper Research (Summit, New Jersey) et ses partenaires publient annuellement les tendances de l’industrie de la recherche marketing. Il s’agit en fait d’un sondage mené auprès de divers intervenants du domaine aux États-Unis (ex. : firmes spécialisées, consultants, clients qui achètent des services de recherche, chercheurs).

La base de sondage provient de listes fournies par les partenaires de la recherche et ne peut donc prétendre être représentative de l’ensemble de l’industrie. Il est toutefois intéressant de voir quelles tendances se dégagent d’une partie des entreprises américaines qui côtoient la recherche. Le sondage de l’édition 2009 (voir les résultats en PDF) a été effectué au mois d’août dernier et compte 512 répondants. Les résultats viennent tout juste d’être publiés. Voici quelques-uns des faits saillants qui ont attiré mon attention.

Recherche quantitative
Parmi les entreprises sondées, le sondage en ligne est la méthode de collecte des données la plus utilisée en 2009, devant le sondage téléphonique (CATI). Fait intéressant, le sondage par téléphone cellulaire (incluant la messagerie texte – SMS) est utilisé par 15 % des répondants. L’étude précise toutefois que ce type de sondage est surtout utilisé par les grandes firmes et par celles qui font de la recherche à l’extérieur des États-Unis.

Image 2

Source : Research Industry Trends (PDF), 2009, p. 9

Recherche qualitative
Du côté de la recherche qualitative, on remarque que les méthodes de collecte de données dites traditionnelles sont toujours les plus utilisées : groupes de discussion (focus groups), entrevues individuelles en profondeur et entrevues téléphoniques en profondeur sont les méthodes en tête de liste. Il faut attendre le septième rang pour voir apparaître des méthodes qui utilisent les nouvelles technologies et le web 2.0.

Image 3

Source : Research Industry Trends (PDF), 2009, p. 10

Voici, en vrac, quelques autres données intéressantes :

  • Dans le contexte de la crise économique, 57 % des entreprises qui ont participé au sondage rapportent une baisse de revenus en 2009, allant de faible à majeure.
  • Les critères de sélection les plus souvent mentionnés pour choisir une technique de collecte de données sont, pour les fournisseurs de services de recherche, l’efficacité, le contrôle de la qualité, la rapidité d’obtention des résultats et les coûts.
  • Les principaux défis liés au choix d’une méthode de collecte de données en 2009 sont les contraintes budgétaires des clients, le ralentissement économique et la tendance à la baisse des taux de réponse. L’utilisation accrue des téléphones cellulaires arrive au sixième rang.
  • Pour faire face à ces défis, l’exploration de nouvelles méthodes et de nouvelles technologies est parmi les solutions les plus souvent citées.
  • En recherche quantitative, la principale activité que les firmes sondées confient en sous-traitance est la réalisation de sondages téléphoniques (CATI).
  • En recherche qualitative, la sous-traitance concerne d’abord et avant tout le recrutement de participants pour des groupes de discussion (focus groups) ou des entrevues individuelles ainsi que la location de salles et d’équipement pour effectuer ces activités.

2 Commentaires sur “Recherche et collecte des données : les tendances en 2009”

  1. Saber Triki

    Merci beaucoup!
    Super intéressant et rassurant.

  2. Julie Fortin

    Merci pour ton commentaire Saber. Mais dis-moi, pourquoi trouves-tu cela « rassurant »?

Laisser un commentaire