Publié par Patrick St-Hilaire - collaboration spéciale - le 22 septembre 2010

Métiers de la recherche : intervieweur téléphonique

Intervmasculin-offreLe métier d’intervieweur chez SOM joue un rôle très important dans la collecte des données : l’intervieweur est celui qui entre directement en contact avec les personnes ciblées de l’échantillon afin de leur poser des questions pertinentes en lien avec la recherche.

L’exactitude et la rigueur dans la notation des réponses des intervieweurs sont de mises afin de contrôler les biais qui pourraient survenir et qui risqueraient de rendre la tâche très ardue pour le personnel codeur.

Un peu plus sur le travail d’intervieweur

Un intervieweur est une personne qui fait des appels dans un cadre professionnel à partir d’une liste de numéros de téléphone ou de façon totalement aléatoire (génération aléatoire de numéros de téléphone). Les appels peuvent être résidentiels ou commerciaux, selon le type de recherche choisie par le client. Ces appels sont effectués dans le but de questionner les personnes ciblées sur un ou plusieurs sujets afin d’en recueillir l’information nécessaire pour le client.

Pour être intervieweur

Tout d’abord, il faut avoir une bonne lecture textuelle. En effet, puisqu’il faut lire les questions – qui peuvent parfois être longues – à notre répondant, un intervieweur se doit de lire clairement, en mettant l’accent sur certains mots indiqués, et de bien respecter la ponctuation des phrases.

Ensuite, il doit être capable de bien écouter son répondant et de lui répondre rapidement. Le sondage téléphonique ne se limite pas simplement à la lecture des questions l’une à la suite de l’autre. Il y a une certaine interaction avec la personne au bout du fil qui doit dépasser la simple question/réponse. Par exemple, si on remarque que le répondant semble ne pas comprendre pourquoi on lui pose ces questions, c’est à l’intervieweur de le remarquer et de le devancer en lui expliquant mieux le but de l’enquête.

Finalement, il faut être capable de prendre du recul vis-à-vis certaines situations où la personne questionnée peut être désagréable et très insultante avec l’intervieweur. Heureusement, cela n’arrive pas fréquemment, mais lorsque cela survient, il faut tout de même arriver à ne pas se sentir blessé personnellement.

Au-delà des appels

Ce métier offre la possibilité d’être au cœur de l’action et de couvrir différentes activités présentées au Québec. En effet, il est possible, pour ceux qui le désirent, de faire ce que nous appelons du «face à face», c’est-à-dire d’effectuer des entrevues sur le terrain même où a lieu un évènement. Plusieurs activités telles que le Festival d’été de Québec, Woodstock en Beauce, les Grands feux Loto-Québec, les Fêtes de la Nouvelle-France ont été sondées par les intervieweurs de SOM. Cette opportunité permet de briser la routine du métier et de prendre part activement aux différents évènements de la ville.

*Patrick St-Hilaire est intervieweur chez SOM.

À lire aussi dans la série des métiers de la recherche :

7 Commentaires sur “Métiers de la recherche : intervieweur téléphonique”

  1. Anne

    Être intervieweur chez SOM, c’est vraiment super !
    Les membres de supervision sont tous plutôt jeunes (à Montréal en tout cas ^^) et vraiment agréables. L’atmosphère est amical. Pour ma part, j’ai surtout adoré les faits de pouvoir participer à plusieurs études par les briefings, avoir une mise en contexte, savoir vraiment le but recherché de chacune des études… C’est vraiment de se rendre compte que nous faisons « faire partie » du processus de recherche qui est incroyable. En plus, tu ne sais jamais quelle étude tu feras dans deux jours, ni quel type de personnes tu interrogeras au prochain appel (soit bête, agacé, gentil, sympathique, patient, un mélange de tout ça, etc, etc!). C’est une expérience qui en vaut la peine pour ceux qui sont curieux et intéressés par l’opinion et les différents caractères des individus..
    Bref, l’intervieweur touche la psychologie et le marketing simultanément… deux domaines qui ne cessent de me captiver :) !

  2. lacapitaleblogue.com | links for 2010-09-22

    [...] SOM : le blogue » Archive du Blogue » Métiers de la recherche : intervieweur téléphonique Le métier d’intervieweur chez SOM joue un rôle très important dans la collecte des données : l’intervieweur est celui qui entre directement en contact avec les personnes ciblées de l’échantillon afin de leur poser des questions pertinentes en lien avec la recherche. (tags: lcb lcbmarketing 2010-09-22) [...]

  3. Mélanie

    Bonjour, J’aimerais bien faire des sondages téléphonique à domicile, est-ce possible???

  4. Julie Fortin

    @Mélanie : SOM peut compter sur un réseau unique d’intervieweurs en télétravail (qui travaillent à domicile). Pour plus d’information ou pour poser votre candidature, consultez la section «carrières» :

    http://www.som.ca/fr/carrieres/emploi/7-intervieweur-telephonique-teletravailleur-francophone-ou-bilingue

    Ou écrivez-nous : http://www.som.ca/fr/entreprise/nous-joindre

  5. sylvain morin

    A quand une chronique sur le métier d’intervieweurs en télétravail ?? Car ça pourrait etre tres interessant !!

  6. Julie Fortin

    En effet, très bonne suggestion! :)

  7. Métier d’intervieweur téléphonique – SOM | bcactu

    [...] Source: ST-HILAIRE, Patrick. « Métiers de la recherche : intervieweur téléphonique&nbs… SOM le blogue [En ligne], ( le 22 septembre 2010) Cette entrée a été publiée dans Recherche sociale, tout un métier!. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. [...]

Laisser un commentaire