Publié par Julie Fortin le 5 août 2008

Ces nombres qui nous fascinent…

Saviez-vous que le nombre 125 est le plus petit nombre parfait Canada, soit un nombre dont la somme des carrés des chiffres est égale à la somme de ses diviseurs propres > 1?

Ou encore que le nombre 1 373 653 est le plus petit nombre pseudopremier fort par rapport aux bases 2 et 3?

Et que dites-vous de celui-là : 541 est le cinquième nombre cheval, le centième nombre premier et le plus petit nombre premier qui soit précédé de 17 nombres composés consécutifs…

Vous n’y comprenez rien?

Ne vous en faites pas! C’est sûrement que vous n’êtes pas un «mathématicien amateur en quête de divertissement» ni un étudiant ou un prof de maths, lecteurs cibles de la nouvelle publication de Jean-Marie De Koninck intitulée Ces nombres qui nous fascinent (éditions Éllipses). Dans ce livre de quelque 400 pages, l’auteur explore les caractéristiques particulières de plus de 2 600 nombres!

On y apprend notamment qu’un nombre peut être narcissique, tri-parfait, insolite, idéal, pentagonal, automorphe ou encore tétraédral… Et on constate que les Markoff, Fibonacci, Euler, Niven, Carmichael, Mersenne ou Fermat ont donné leur nom à un ou plusieurs nombres.

Si vous aimez les curiosités mathématiques, ce livre est pour vous. Certains de mes collègues – les statisticiens pour ne pas les nommer – ont d’ailleurs apprécié… Sinon, abstenez-vous, la digestion pourrait être laborieuse. Le niveau de vulgarisation du bouquin n’est malheureusement pas «grand public». Le (ou «la» dans mon cas) néophyte ne s’y retrouve tout simplement pas.

2 Commentaires sur “Ces nombres qui nous fascinent…”

  1. F. DuHamel

    Ou peut-on se procurer ce livre à Montréal? Merci

  2. Julie Fortin

    Je ne peux malheureusement pas vous renseigner. J’ai acheté notre exemplaire sur Internet. Mais probablement que n’importe quelle bonne librairie peut vous le commander s’il n’est pas disponible sur les rayons…

Laisser un commentaire