Publié par Julie Fortin le 13 janvier 2010

Sondage SOM exclusif : Les internautes québécois en faveur du «0,05»… sauf à Québec

Alcool-et-conduiteSuivant la recommandation de la Table québécoise de la sécurité routière, le gouvernement du Québec envisage de réduire la limite d’alcool permise pour les conducteurs d’un véhicule. Ainsi, le taux d’alcoolémie passerait de 0,08 % à 0,05 %. Êtes-vous d’accord avec cette mesure?

Globalement, 61 % des internautes québécois sont d’accord avec la nouvelle mesure (tout à fait d’accord : 42 %; plutôt d’accord : 19 %). Proportionnellement, les femmes sont plus nombreuses à être d’accord (69 %) que les hommes (53 %).

A-t-on encore affaire au «mystère Québec»?

Les internautes qui résident dans la région de Québec ont une opinion carrément opposée au reste de la province! En effet, comme le montre le graphique ci-dessous, 66 % des internautes de la région de Montréal sont tout à fait ou plutôt d’accord pour qu’on réduise le taux d’alcoolémie à 0,05… contre seulement 38 % chez les internautes de la région de Québec. Ailleurs en région, ce taux est de 61 %. Voilà de quoi alimenter à nouveau les spéculations sur le « mystère de Québec »!

Êtes-vous d’accord avec cette mesure? (n : 1 113)
Pourcentage des internautes qui se disent d’accord (tout à fait d’accord ou plutôt d’accord)

Répartition géographique

Pourquoi vouloir mettre en place des mesures qu’on juge inefficaces?

Bonne question, n’est-ce pas? Paradoxalement, même si les gens sont majoritairement d’accord avec la mesure proposée (61 %), les deux tiers (66 %) des internautes croient qu’une telle mesure sera «peu» ou «pas du tout» efficace pour diminuer le nombre d’accidents liés à l’alcool au volant. Cette proportion est significativement plus élevée à Québec (76 %) et parmi les hommes (71 %).

À propos des habitudes de consommation d’alcool et de conduite

Le sondage s’attardait également à quelques questions sur les habitudes de consommation d’alcool et de conduite. Voici les principales ainsi que les réponses obtenues.

Q. Vous arrive-t-il de consommer des boissons alcoolisées (ex. : bière, vin, spiritueux)? (Base : tous; n : 1116)

  • Souvent : 28 %
  • Occasionnellement : 50 %
  • Rarement : 15 %
  • Jamais : 7 %

La proportion des internautes qui consomment « souvent » est significativement plus élevée dans les groupes suivants : les résidents de la région de Québec (41 %); les mieux nantis (revenu familial de 75 000 $ et plus : 37 %); les individus qui ont une scolarité universitaire (34 %); les hommes (31 %).

Q. Vous arrive-t-il de conduire un véhicule après avoir bu, ne serait-ce qu’un seul verre? (Base : tous, à l’exclusion de ceux qui ne boivent « jamais »; n : 1026)

  • Souvent : 8 %
  • Occasionnellement : 25 %
  • Rarement : 32 %
  • Jamais : 26 %
  • Ne conduit jamais/n’a pas de permis de conduire : 9 %

La proportion des internautes qui conduisent « souvent » un véhicule après avoir bu au moins un verre est plus élevée parmi les résidents de la région de Québec (16 %), les hommes (13 %) et ceux qui ont une scolarité universitaire (11 %).

Q. Si vous croyez avoir dépassé la limite d’alcool permise lorsque vous êtes conducteur, quel comportement adoptez-vous? Choisissez celui qui vous ressemble le plus. (Base : ceux à qui il arrive de conduire un véhicule après avoir bu, ne serait-ce qu’un seul verre; n : 684)

  • Demande à quelqu’un de venir le reconduire : 43 %
  • Ne dépasse jamais la limite d’alcool permise : 23 % [Cette proportion est significativement plus forte chez les femmes (29 %) et les internautes de 55 ans ou plus (38 %) alors qu'elle est plus faible chez les hommes (19 %) et les jeunes de 18 à 34 ans (14 %).]
  • Prend un taxi : 15 %
  • Appelle Opération Nez Rouge : 6 % [45-54 ans : 11 %]
  • Conduit tout de même son véhicule : 6 % [18-34 ans : 23 %; 55 ans ou plus : 7 %]
  • Rentre à pied : 3 %
  • Autre : 4 %

Méthodologie

Ce sondage en ligne a été mené du 16 au 21 décembre 2009 auprès de 1 116 internautes québécois. Cet échantillon est tiré du panel Or de SOM, lequel est constitué de répondants recrutés de façon aléatoire. La marge d’erreur maximale pour l’ensemble est de 3,3 %, 19 fois sur 20. Elle augmente toutefois lorsque les questions portent sur un sous-groupe de l’échantillon.

Pour plus d’information sur les résultats du sondage, communiquez avec moi par courriel (jfortin@som.ca) ou par téléphone au (418) 687-8025.

4 Commentaires sur “Sondage SOM exclusif : Les internautes québécois en faveur du «0,05»… sauf à Québec”

  1. Contribuable

    Sondage SOM ????
    C’est qui cette compagnie ?
    Je suis pourtant abonné à bcp de compagnies de sondage et j’ai jamais entendu parler de cette compagnie.
    J’aimerais bien voir le profil des répondants qui ont été supposément recrutés de façon aléatoir. Mmmmmmm.

  2. Julie Fortin

    Vous ne pouvez certes pas être «abonné» à SOM puisque nous recrutons nos panélistes de façon aléatoire. Pour participer à nos sondages, vous devez d’abord y avoir été invité. Comme je l’écrivais dans un précédent billet :

    Chez SOM, les panélistes sont recrutés de façon aléatoire, par téléphone, au sein de la population québécoise. Il s’agit donc d’un panel sur invitation seulement. En matière de représentativité et de qualité des résultats, ce type de recrutement conduit à des panels supérieurs. Par ailleurs, seul ce type de recrutement permet d’afficher des marges d’erreur avec des résultats de sondage en ligne issus d’un panel. (http://blogue.som.ca/7-questions-firmes-de-sondage-panels-web-1/)

    Pour mieux connaître notre compagnie, je vous invite à visiter notre site web : http://www.som.ca ou à tout simplement inscrire «sondage SOM» dans Google… vous aurez alors un large échantillon des sondages publics que nous avons réalisés.

  3. André O. Fortin

    Difficile d’être contre le 0,05 % lorsqu’on est directement impliqué dans la sécurité publique.Je trouve un peu bas le pourcentage de Québec. Je me range facilement du côté de SOM pour le sérieux de ses activités de sondage. Un point de plus lors des discutions que nous aurons lors de notre colloque de février. Merci Julie

  4. Julie Fortin

    Merci André. Heureuse que ça vous soit utile!

Laisser un commentaire