Une majorité de conducteurs distraits au volant

Une majorité de conducteurs distraits au volant

Un accident causé par la distraction au volant, en plus des conséquences physiques qui peuvent en découler, peut avoir une incidence fâcheuse sur le portefeuille des accidentés. En effet, il en résulte généralement une augmentation des primes d’assurance automobile.

Malheureusement, une majorité de conducteurs avouent être distraits au volant. C’est ce que révèle un sondage SOM réalisé pour le Bureau d’assurance du Canada (BAC). En effet, les trois quarts (75 %) des conducteurs consultés admettent qu’ils ont été distraits en conduisant au cours des 6 derniers mois.

Dans ce contexte, le fait que la grande majorité (90 %) des conducteurs sondés savent qu’un tel accident peut faire augmenter leur prime d’assurance auto paraît une bien mince consolation.

Les principales distractions au volant, répétées à plusieurs occasions au cours des 6 derniers mois, sont attribuables au fait de manger ou boire (55 %), de téléphoner (39 %) ou de texter (11 %).

À la lumière de ces résultats, le Bureau d’assurance du Canada (BAC) met de l’avant une campagne sur le sujet.

Pour en savoir plus

Consulter le communiqué ou visiter le site web du Bureau d’assurance du Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *