Sondage : une majorité de Québécois en faveur du port du masque dans les lieux publics et dans les avions

Sondage : une majorité de Québécois en faveur du port du masque dans les lieux publics et dans les avions

Pendant que 98 % des Québécois et Québécoises se lavent les mains au savon et que 95 % respectent les 2 mètres de distance entre les personnes, 79 % sont en faveur d’une recommandation gouvernementale du port du masque dans les lieux publics, tels que les épiceries, pharmacies et dans la rue, et 91 % sont favorables au port du masque obligatoire dans les avions. C’est ce que révèle un sondage que nous avons réalisé en partenariat avec Bigarade.

L’entrée en vigueur lundi du port du masque obligatoire dans les avions et aux points de contrôle des aéroports jouit de l’appui massif des Québécois francophones : 69 % y sont très favorables et 22 % assez favorables (total 91 %). Dans la vie de tous les jours, ce sont huit québécois sur dix qui souhaitent une présence accrue du masque dans l’espace public : 60 % considèrent que le gouvernement du Québec devrait encourager le port du masque dans les lieux fréquentés (à l’épicerie, à la pharmacie, dans la rue, etc.) alors que 19 % iraient jusqu’à le rendre obligatoire.

Par ailleurs, les deux tiers des Québécois(es) souhaitent le port du masque obligatoire pour tous les travailleurs(es) pour une réouverture plus rapide des entreprises et des commerces. Advenant une recommandation gouvernementale, 65 % de la population le porterait certainement (30 %) ou probablement (35 %). Les aînés (65 ans ou plus) sont beaucoup plus affirmatifs : 83 % d’entre eux l’adopteraient.

Si les Québécois(es) devaient porter un masque suite à une recommandation du gouvernement, 74 % d’entre eux croient que les masques avec filtre sont la meilleure protection et 64 % des aînés se sentiraient davantage en sécurité en portant un masque.

Le message d’acheter local semble avoir été entendu, car s’ils devaient se procurer un masque, les trois quarts des répondants (73 %) accorderaient de l’importance à ce que celui-ci soit fabriqué au Québec.

Méthodologie

Ce sondage en ligne a été mené les 20 et 21 avril 2020 auprès de 1 271 adultes québécois francophones. L’échantillon a été tiré du panel Or de SOM, lequel est constitué exclusivement d’internautes recrutés de façon aléatoire par téléphone fixe et cellulaire; il s’agit donc d’un échantillon probabiliste. Les données ont été pondérées pour refléter au mieux les caractéristiques de la population cible selon l’âge, le sexe, la taille du ménage, la scolarité, le statut propriétaire/locataire et la région. La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants est de 3,5 %, 19 fois sur 20.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *