Les groupes de discussion : avant ou après?

Les groupes de discussion : avant ou après?

Je me fais souvent demander par mes clients si l’on doit réaliser les groupes de discussion avant ou après un sondage. À chaque fois, j’hésite quelques secondes, puis je réponds « Ça dépend ».

En effet, c’est un peu comme la douche le matin ou le soir. Les deux moments sont valables et dépendent essentiellement du contexte.

Avant

Si vous vous lancez dans un projet de recherche novateur dans lequel des groupes et un sondage sont prévus et que vous en savez peu sur le sujet, il sera difficile de vous passer des groupes au début. Ils vous permettront…

• de prendre la température de l’eau;
• d’en apprendre sur le vocabulaire utilisé par les consommateurs;
• d’élargir vos horizons;
• de faire tomber quelques idées reçues;
• d’améliorer la formulation de vos questions de sondage.

Alors, y a-t-il vraiment des situations où des groupes de discussion après un sondage sont indiqués? Certainement!

Après

Récemment, je me suis retrouvé dans une situation où les résultats du sondage soulevaient plusieurs questions. Les groupes de discussion sont venus à la rescousse et ont permis de boucler la boucle.

À ce stade de la recherche, nous savions exactement ce qui manquait comme information. La démarche réalisée fut encore plus efficace.

Avant et après

Dans d’autres contextes, on prévoit un volet qualitatif au début ET à la fin du projet. C’est notre petit côté Colombo. « Ah oui, j’oubliais, j’ai une autre question pour vous. »

La soif de connaître

En définitive, au-delà du moment de réalisation des groupes de discussion, il ne faut pas oublier leur raison d’être première. Ils sont là pour vous aider à COMPRENDRE.

Or, il est clair que tous les moments sont bons pour en savoir un peu plus, n’est-ce pas? Personnellement, êtes-vous plus de type AVANT ou APRÈS? Je vous invite à méditer la question lors de votre prochaine douche.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.