Catégorie : Dossier : mieux décider en 2020

2. Les données secondaires : les premières à considérer

2. Les données secondaires : les premières à considérer

Quand une donnée n’existe pas, qu’il faut un processus de recherche pour la faire émerger, on parle de données primaires. On procède alors par sondage ou par tout autre mode reconnu de collecte d’information. Mais pour chaque décision où un besoin d’information se fait sentir, c’est aux données secondaires qu’il faudrait d’abord penser, dans un souci d’efficience.

Lire la suiteLire la suite

3. La biométrie : révélatrice de nos émotions

3. La biométrie : révélatrice de nos émotions

Le mot peut faire peur. Pourtant, les intentions des chercheurs en biométrie sont nobles : mieux comprendre les consommateurs. La biométrie, une branche des neurosciences, connaît un essor intéressant depuis le début des années 2000. Parfois utilisée en combinaison avec l’oculométrie (eye tracking), elle mesure soit la conductivité de la peau, le rythme cardiaque, la respiration, ou, plus récemment, la variabilité cardiaque.

Lire la suiteLire la suite

6. Quelques règles pour une meilleure prise de décision

6. Quelques règles pour une meilleure prise de décision

Le contexte de pandémie a poussé l’incertitude des décideurs à un niveau inégalé en 2020. Pourtant, les règles à la base d’une bonne prise de décision demeurent les mêmes. Au nombre de trois, elles sont bien expliquées dans un article de Walter Frick, publié dans le Harvard Business Review en 2018. 

Lire la suiteLire la suite