Mois : octobre 2009

Sondage sur le web social : des explications d’Éric Lacroix

Sondage sur le web social : des explications d’Éric Lacroix

Dans mon billet précédent, je vous parlais du sondage SOM-webcom-rezopointzero sur l’adoption du web 2.0 par les entreprises ayant participé aux différentes éditions de webcom.

Durant le webcom, Christian Aubry animait le «webcom live», une série d’entrevues présentées en direct sur internet. Vous pouvez visionner ci-dessous une entrevue avec Éric Lacroix, vice-président Solutions Web chez SOM, qui explique et commente les résultats du sondage.

Lire la suiteLire la suite

Sondage SOM exclusif sur la grippe A (H1N1) (2/2)

Sondage SOM exclusif sur la grippe A (H1N1) (2/2)

Grippe A (H1N1) - Résultats d'un sondage SOM sur la grippe A (H1N1)

6 % des internautes québécois croient avoir été en contact avec une ou plusieurs personnes infectées par la grippe A (H1N1)

Je vous communique aujourd’hui la deuxième partie des résultats d’un sondage SOM effectué auprès de 1963 internautes québécois.

Information et rôle des autorités
La majorité des internautes québécois (69 %) se considèrent bien informés quant à l’évolution de la pandémie de grippe A (H1N1). Les personnes à faibles revenus (moins de 15 000 $ : 58 %) et les jeunes de 18-24 ans (56 %) sont toutefois proportionnellement moins nombreux à se dire bien informés.

Lire la suiteLire la suite

Sondage SOM exclusif sur la grippe A (H1N1) (1/2)

Sondage SOM exclusif sur la grippe A (H1N1) (1/2)

Grippe A (H1N1) - Résultats d'un sondage SOM sur la grippe A (H1N1)

Les internautes sont peu inquiets, mais ils ne prennent pas pour autant la grippe A (H1N1) à la légère.

Les médias n’ont pas semé la panique chez les internautes québécois lorsqu’il est question de la grippe A (H1N1). C’est du moins ce qui ressort d’un récent sondage SOM effectué auprès de 1963 internautes québécois.

Un niveau d’inquiétude plutôt bas
En général, les gens sont peu inquiets par rapport à la grippe A (H1N1), comme le montre le graphique ci-dessous : la grande majorité des internautes québécois sont soit un peu inquiets (50 %) soit pas du tout inquiets (35 %). Les personnes âgées, un groupe à risque selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, sont légèrement plus inquiètes que les autres groupes d’âge.

Lire la suiteLire la suite

PME québécoises et technologies : enquête NetPME 2009

PME québécoises et technologies : enquête NetPME 2009

Image 1Le CEFRIO a publié cette semaine les résultats de la plus récente enquête NetPME, effectuée en collaboration avec SOM. Je ne vous parlerai pas des résultats, certains l’ont fait de belle façon déjà. Outre le communiqué de presse du CEFRIO, je vous invite à lire les faits saillants de l’enquête (PDF)
ainsi que les trois articles de Jean-François Ferland sur Direction informatique :

  1. Branchement, postes de travail, accès mobile, sites Web, outils de communication
  2. Informatisation de la gestion, intégration, recrutement et formation en ligne
  3. Transactions gouvernementales, ressources dédiées aux TI

Vous pouvez aussi acheter le rapport complet ici.

Quelques mots sur la méthodologie utilisée
Évidemment, je ne pourrais parler d’un sondage sans faire référence à la méthodologie. L’enquête NetPME 2009 s’est effectuée au moyen d’un sondage téléphonique qui s’est déroulé du 9 janvier au 5 février 2009. Au total, 1801 entrevues ont été complétées avec des dirigeants de petites et moyennes entreprises (5 employés et plus). La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants est de 3,3 %, 19 fois sur 20. Celle-ci augmente toutefois lorsque les données concernent un sous-groupe.

Les sondages en ligne comme substituts aux groupes de discussion?

Les sondages en ligne comme substituts aux groupes de discussion?

groupe-casse-tête2C’est un court billet de Joe Hopper (Versta Research) qui m’a fait réfléchir à cette question : les sondages Web sont-ils en train de remplacer les groupes de discussion traditionnels? Dans certains cas, oui. Grâce aux possibilités offertes par les sondages en ligne, de plus en plus de clients choisissent ce moyen. Mais le groupe de discussion (ou focus group) a toujours sa place en recherche!

Les sondages en ligne

En fait, les sondages en ligne se substituent parfois aux groupes de discussion, mais dans des cas bien précis, particulièrement en recherche marketing. Par exemple, les tests de produits et l’évaluation de campagnes publicitaires, qui s’effectuaient souvent au moyen de groupes de discussion, se prêtent  bien aux sondages Web. Pourquoi?

Lire la suiteLire la suite