Archives de
Mois : avril 2010

Résultats de sondage dans les médias : un exemple rafraichissant!

Résultats de sondage dans les médias : un exemple rafraichissant!

Il m’arrive souvent de critiquer les résultats de sondage qui paraissent dans les médias (ici et ici par exemple). Trop souvent, la méthodologie est incomplète, trompeuse ou carrément erronée. De plus, on commet souvent la faute de diffuser une marge d’erreur avec les résultats d’un sondage non probabiliste (ex. : sondage mené auprès d’un panel de volontaires par opposition à un recrutement de panélistes aléatoire – voir à ce sujet la recommandation de l’Association américaine de la recherche sur l’opinion…

Lire la suite Lire la suite

Le prétest d’un sondage en ligne

Le prétest d’un sondage en ligne

Je vous ai déjà parlé en détail du prétest d’un sondage téléphonique. Mais qu’en est-il du prétest d’un sondage en ligne? Il est tout aussi important, mais se présente différemment. Le prétest est «l’épreuve que subit la première mise en forme d’un questionnaire d’enquête ou d’un test auprès d’un échantillon réduit afin d’en déceler les défauts et d’y faire les corrections qui s’imposent.» Source : Grand dictionnaire terminologique Une des particularités du sondage web par rapport au sondage téléphonique, c’est…

Lire la suite Lire la suite

Une enquête «répondants-mystères» révèle quelques horreurs sur les panels d’internautes

Une enquête «répondants-mystères» révèle quelques horreurs sur les panels d’internautes

La firme Grey Matter Research (Phoenix, Arizona) vient de rendre public un rapport* plutôt accablant pour certains panels d’internautes. Intitulé Dirty Little Secrets of Online Panels, le rapport présente les résultats d’une enquête «répondants-mystères» auprès de 12 panels de volontaires de grandes compagnies (internationales ou américaines), incluant des panels bien connus ici comme Harris Interactive, Ipsos (I-Say) ou Global Test Market. Le principe du «répondant-mystère» Grey Matter Research a inscrit plusieurs répondants-mystères à des panels de volontaires pour une période…

Lire la suite Lire la suite

L’AAPOR recommande officiellement les panels probabilistes (recrutement aléatoire des panélistes)

L’AAPOR recommande officiellement les panels probabilistes (recrutement aléatoire des panélistes)

Dans un rapport* publié en mars 2010 (c’est tout frais!), l’American Association for Public Opinion Research (AAPOR) publie les conclusions d’un groupe de travail sur les panels d’internautes (online panels). Je vous parle aujourd’hui de la première recommandation des experts : Les chercheurs devraient éviter d’utiliser des panels non probabilistes lorsque leur objectif est de généraliser des résultats à l’ensemble d’une population.

Le «Verdict» : est-ce vraiment votre opinion?

Le «Verdict» : est-ce vraiment votre opinion?

Lundi soir, c’était la première émission du «Verdict» de Véronique Cloutier. J’avais entendu parler du concept de l’émission, que je trouve plutôt original et non dépourvu d’intérêt soit dit en passant, mais bien honnêtement, j’ai complètement oublié de regarder la première lundi. Mais après que mon collègue Francis Dufour ait piqué ma curiosité ce matin sur la méthodologie utilisée, je me suis reprise en visionnant quelques extraits sur internet. D’entrée de jeu, l’animatrice explique brièvement la méthodologie des sondages sur…

Lire la suite Lire la suite

Sondages en ligne : quels indicateurs suivre? (4)

Sondages en ligne : quels indicateurs suivre? (4)

Je continue ma série de billets sur les indicateurs les plus pertinents à suivre au cours d’un sondage en ligne. Aujourd’hui, il sera question de la durée du sondage et du temps de réponse par question. Durée du sondage La notion de durée est bien différente dans un sondage web par rapport au sondage téléphonique. Comme le sondage web est «auto-administré», le répondant peut prendre tout le temps nécessaire pour participer au sondage, incluant des pauses plus ou moins longues….

Lire la suite Lire la suite

Un léger manque d’éthique

Un léger manque d’éthique

À la fin de ce billet, vous comprendrez que «léger» est un euphémisme. En fait, je suis carrément soufflée par ce qui est, ni plus ni moins, que de la concurrence déloyale. «Welcome to the real world, m’a dit l’un des patrons de SOM, ça arrive tout le temps». C’en était fait du peu de naïveté et d’idéalisme qu’il me restait. L’appel d’offres Récemment, nous avons perdu un appel d’offres au profit d’une firme concurrente. Jusque-là, rien d’anormal : on…

Lire la suite Lire la suite