Publié par Julie Fortin le 11 mars 2010

Utilité des sondages : le calcul du taux de chômage au Canada

IndicateursJ’entends souvent des gens mépriser les sondages : «C’est vous, ça, qui nous appelez à l’heure du souper?» ou pire encore «Arrêtez donc de me déranger pendant que j’écoute Virginie!»

Aujourd’hui, il est de bon ton de critiquer les sondeurs. Or, ce que certains oublient, c’est que les sondages produisent une information utile pour la société. Évidemment, je ne parle pas ici des sondages à saveur sensationnaliste. Je parle des sondages sérieux, qui portent sur des sujets sérieux, et qui sont menés avec toute la rigueur méthodologique nécessaire.

À titre d’exemple, je vous entretiendrai brièvement aujourd’hui du taux de chômage. Beaucoup de gens sont surpris d’apprendre que cet indicateur économique publié tous les mois est issu… d’un sondage.

La définition du taux de chômage

Le taux de chômage correspond au pourcentage de la population en chômage par rapport à la population active pendant la semaine précédent le sondage (source : Statistique Canada).

PrtScr capture

Les «chômeurs», contrairement à une idée répandue, ne sont pas les personnes inscrites à l’assurance-emploi! Il s’agit plutôt des personnes qui, pendant la semaine de référence, étaient sans emploi, prêtes à travailler et avaient activement cherché un emploi au cours des quatre semaines précédentes.

Certains argueront qu’il serait beaucoup plus facile – et moins coûteux – de ne tenir compte que du nombre de personnes inscrites à l’assurance-emploi. Or, il ne s’agirait pas d’un bon indicateur compte tenu des règles d’éligibilité à l’assurance-emploi : certains n’y ont pas droit ou ont épuisé leurs prestations alors qu’ils sont bel et bien à la recherche d’un emploi.

La méthodologie

Les données qui permettent de calculer le taux de chômage proviennent de l’Enquête sur la population active effectuée chaque mois par Statistique Canada. Essentiellement, il s’agit d’un sondage téléphonique mené auprès d’un échantillon stratifié, représentatif des Canadiens (ici je n’entrerai pas dans les détails, mais pour en savoir plus, explorez les liens au bas de ce billet). On recueille les renseignement sociodémographiques de base ainsi que les données relatives à la population active pour tous les membres du ménage.

Le taux de chômage est l’un des indicateurs les plus utilisés pour mesurer la performance de l’économie canadienne. Je crois qu’en matière d’utilité, je n’ai pas besoin d’en ajouter… Il y a évidemment plusieurs autres exemples, je vous en proposerai d’autres éventuellement.

Pour plus d’information sur le taux de chômage (via Statistique Canada) :
Définition du taux de chômage
Définition de chômeur
Définition de population active
Enquête sur la population active
Questionnaire de l’enquête sur la population active

2 Commentaires sur “Utilité des sondages : le calcul du taux de chômage au Canada”

  1. André O. Fortin

    Un bon petit sujet de conversation lors de notre rencontre de samedi soir.
    Mes effectifs vont certainement avoir des commantaires sur ce type de sondage.
    Merci encore Julie.

  2. Julie Fortin

    Au plaisir André! Merci de votre commentaire!

Laisser un commentaire