Publié par Julie Fortin le 22 janvier 2014

L’utilisation des appareils mobiles pour participer aux sondages

Téléphone-tablette2En décembre dernier, le CEFRIO annonçait une «montée en flèche» de la mobilité au Québec : 44 % des adultes québécois possèderaient un téléphone mobile intelligent et 25 %, une tablette numérique.

Il n’est donc pas surprenant de constater que de plus en plus d’internautes utilisent leur appareil mobile pour répondre à des sondages en ligne. À titre d’exemple, dans un sondage récent sur les cartes de souhaits, 20 % des répondants ont rempli le sondage à l’aide d’un appareil mobile, soit 11 % avec un téléphone et 9 % avec une tablette.

À elles seules, ces données montrent l’importance d’adapter le design des questionnaires aux différents appareils. Elles sont toutefois appuyées par plusieurs études sur le sujet.

Voici, en vrac, quelques constats tirés de trois études scientifiques (voir les références complètes au bas de l’article) :

  • Les utilisateurs d’un appareil mobile accèdent plus rapidement au sondage que ceux qui le complètent sur un ordinateur (3 heures plus tôt en moyenne).1
  • Malgré des instructions claires d’utiliser tel ou tel type d’appareil, les répondants ne les respectent pas et utilisent l’appareil de leur choix (on ne peut donc pas «forcer» les répondants à utiliser un ordinateur).3
  • Lorsqu’un sondage n’est pas adapté pour un appareil mobile, le taux d’abandon est plus élevé parmi les utilisateurs d’un mobile comparé à ceux qui utilisent un ordinateur.1
  • Les répondants qui participent au sondage à l’aide d’un mobile ont la perception que le sondage est plus long.3
  • Les répondants fournissent des réponses plus longues aux questions ouvertes lorsqu’ils utilisent un ordinateur comparativement à un appareil mobile (les utilisateurs d’appareils mobiles fournissent tout de même des réponses, mais elles sont plus courtes).2
  • Lorsqu’un questionnaire est adapté pour les appareils mobiles, les réponses ne diffèrent pas de façon significative selon l’appareil utilisé (ordinateur, tablette, téléphone). 2,3

Adapter le questionnaire aux appareils mobiles

La préoccupation de SOM pour l’adaptation des questionnaires aux appareils mobiles n’est pas récente. Nous avons toutefois développé une toute nouvelle version de notre logiciel de sondage qui s’adapte automatiquement à l’appareil utilisé.

Les images suivantes vous montrent la même question apparaissant sur un écran d’ordinateur, sur l’écran d’une tablette et sur l’écran d’un téléphone intelligent (dans ce dernier cas, l’image a été modifiée pour présenter l’ensemble de la question; toutefois, dans les faits, le répondant doit faire défiler la question pour la voir apparaître au complet).

Écran d’un ordinateur :desktop

Écran d’une tablette :

tablette medium

Écran d’un téléphone mobile :

téléphone mobile 1

Références

1 John A. Cunningham, Clayton Neighbors, Nicolas Bertholet et Christian S. Hendershot (2013). «Use of mobile devices to answer online surveys : implications for research», BMC Research Notes, vol. 6, p. 258.

2 Tom Wells, Justin T. Bailey et Michael W. Link (2013). «Comparison of smartphone and online computer survey administration», Social Science Computer Review.

3 Marika de Bruijne et Arnaud Wijnant (2013). «Comparing survey results obtained via mobile devices and computers : an experiment with a mobile web survey on a heterogeneous group of mobile devices versus a computer-assisted web survey», Social Science Computer Review, vol. 31, no 4, p. 482-504.

Laisser un commentaire