Publié par Julie Fortin le 23 septembre 2009

Sondage SOM/BRANCHEZ-VOUS.com : L’usage personnel d’Internet au travail est-il abusif? (3/3)

Troisième partie : La navigation sur Internet à des fins personnelles

C’est vendredi et vous voulez savoir quel temps il fera en fin de semaine? Vous voulez connaître les dernières nouvelles concernant votre vedette préférée? Vous avez une facture urgente à payer? Évidemment, ça n’a aucun lien avec votre travail. Attendrez-vous vraiment d’être à la maison? Dans ce dernier billet d’une série de trois, c’est la navigation sur Internet à des fins personnelles qui est abordée.

47 % de tous les internautes qui travaillent dans une organisation naviguent sur Internet à des fins personnelles pendant leurs heures de travail
Parmi les internautes qui ont accès à Internet au travail, le taux d’utilisation du Web à des fins personnelles est de 66 %: 12 % disent le faire «souvent» et 54 % disent le faire «parfois». À l’instar du courriel et du clavardage, ceux qui naviguent «souvent» à des fins personnelles au travail sont proportionnellement plus nombreux chez les hommes (17 %) que les femmes (8 %).

En moyenne, les répondants déclarent passer 21 minutes par jour à naviguer sur Internet à des fins personnelles pendant les heures de travail
Si on applique la même logique que pour le courriel et le clavardage, ça signifie qu’une personne passe en moyenne 11 jours par année, pendant ses heures de travail, à naviguer sur Internet à des fins personnelles. La moyenne la plus élevée est chez les 25-34 ans (29 minutes/jour). La durée moyenne d’utilisation est aussi plus élevée chez les hommes (25 minutes/jour) que chez les femmes (17 minutes/jour).

Mentionnons toutefois que la médiane est de 12 minutes. Cela veut dire que 50 % des répondants passent 12 minutes ou moins à naviguer sur Internet à des fins personnelles pendant les heures de travail.

Les sites d’information (76 %) et de météo (65 %) sont les plus consultés
Parmi ceux qui disent naviguer sur Internet à des fins personnelles au travail, 76 % consultent des sites d’information. Avec les sites consacrés au temps qu’il fera (65 %), il s’agit – et de loin – des deux catégories de sites les plus consultées. Viennent ensuite les sites de réseautage social, comme Facebook ou Twitter, qui rallient 25 % des personnes qui naviguent à titre personnel au travail. Les travailleurs consultent également des sites touristiques (24 %), des sites sportifs (23 %), des sites Web avec contenu audio ou vidéo (19 %), des sites de vente en ligne (16 %) ou des sites de recettes culinaires (13 %). Quelques personnes – quantité négligeable il est vrai, mais quand même – sont allées jusqu’à mentionner consulter des sites pornographiques pendant leurs heures de travail.

Sans surprise, certains sites sont davantage l’apanage soit des hommes, soit des femmes. Par exemple, les sites de cartes de souhait virtuelles sont consultés par 11 % des femmes contre seulement 1 % des hommes. Les sites sportifs, quant à eux, rallient 38 % des hommes mais seulement 6 % des femmes.

L’usage personnel d’Internet au travail est-il abusif?
Voilà une grande question! Si certains disent que l’utilisation personnelle d’Internet au travail rend les employés plus productifs, d’autres jugent cette pratique tout à fait inappropriée. Quoi qu’il en soit, les temps ont changé. Dans un contexte marqué par l’instantanéité des contacts, la nécessité d’utiliser Internet à des fins professionnelles, la rareté de la main-d’œuvre et l’entrée sur le marché du travail de jeunes «natifs» de la technologie, il devient difficile pour l’employeur de contrôler entièrement l’utilisation du Web à des fins personnelles.

Méthodologie
Ce sondage Web a été mené du 11 au 17 août 2009 auprès de 1297 internautes québécois qui travaillent en entreprise ou dans une organisation (et non à la maison). Cet échantillon est tiré du panel Or de SOM, lequel est constitué de répondants recrutés de façon aléatoire. La marge d’erreur maximale pour l’ensemble est de 4,8 %, 19 fois sur 20.

À lire aussi :
Première partie : L’accès à Internet sur les lieux de travail
Deuxième partie : L’utilisation du courriel et le clavardage à des fins personnelles

2 Commentaires sur “Sondage SOM/BRANCHEZ-VOUS.com : L’usage personnel d’Internet au travail est-il abusif? (3/3)”

  1. Twitted by pcarmich

    [...] This post was Twitted by pcarmich [...]

  2. Cathy d'internet au travail

    Je pense que la problématique est à peu près la même dans tous les pays concernant internet au travail. C’est un vrai problème. Si les salariés vont sur internet à titre personnel en dehors de leur temps de travail ou de manière limitée et ne compte pas réellement leur temps au bureau, pas de problème. Sinon, ce n’est pas la même chose.

Laisser un commentaire