Publié par Julie Fortin le 5 avril 2011

Usage des définitions dans les sondages web

ebook4Lorsqu’on conçoit un questionnaire, l’utilisation d’un langage simple est de mise afin que les questions et les choix de réponse soient compris de façon uniforme par le plus grand nombre.

Or, il est parfois incontournable que des termes techniques soient utilisés. Lorsque c’est le cas, on peut vouloir fournir aux répondants la définition de ces termes. Les sondages web nous permettent de le faire aisément. En fait, il existe différentes façons d’afficher les définitions.

Modalités d’affichage des définitions

Voici quelques-uns des modes d’affichage possible. Le premier implique que la définition soit toujours visible alors que les autres modes demandent une action de la part du répondant pour accéder à la définition.

  1. Afficher la définition d’un terme technique en permanence, près du texte de la question.
  2. Afficher la définition dans une infobulle; lorsque le répondant passe sa souris sur le terme technique, la définition lui apparaît.
  3. Mettre un hyperlien sur chaque terme technique; lorsque le répondant clique, la définition lui apparaît (ça peut être dans une fenêtre ou directement sur la page).
  4. Au bas de chacune des pages du sondage, faire un lien vers un lexique de tous les termes techniques utilisés dans le sondage.

Quelle façon est la plus efficace?

Si l’objectif poursuivi est de maximiser la consultation des définitions, il vaut mieux les afficher en permanence, près du texte de la question. C’est du moins ce que nous suggère une étude parue récemment dans le Journal of Official Statistics1.

Dans cette étude, les chercheurs ont testé plusieurs paramètres liés aux définitions (format d’affichage, longueur des définitions, temps requis pour répondre à la question, etc.) et ont comparé les résultats obtenus. Leurs conclusions sont les suivantes :

  • Selon ce qu’ils rapportent à la fin du questionnaire, les répondants consultent davantage les définitions lorsque celles-ci sont affichées en permanence;
  • La longueur des définitions (les chercheurs ont testé une version courte et une version longue) ne semble pas faire de différence;
  • Chez les répondants qui disent effectivement lire les définitions, le temps de réponse pour chaque question est plus long;
  • Enfin, peu importe le mode d’affichage, plusieurs résultats présentent des différences significatives selon que le répondant consulte ou non la définition présentée.

Évidemment, tout ça dépend de l’objectif poursuivi et du contexte dans lequel s’inscrit le sondage. Si on croit que seuls quelques répondants auront besoin des définitions, il vaut probablement mieux les faire afficher sur demande. Donner trop d’information, surtout dans un médium comme le sondage web, peut alourdir considérablement la lecture et «noyer» l’information que l’on considère vraiment importante.

1Andy PEYTCHEV, Frederick G. CONRAD, Mick P. COUPER, and Roger TOURANGEAU (2010). «Increasing Respondents’ Use of Definitions in Web Surveys», Journal of Official Statistics, vol. 26, no 4, p. 633-650.

À lire aussi :

1 Commentaire sur “Usage des définitions dans les sondages web”

  1. lacapitaleblogue.com | Suggestions du jour 04/06/2011

    [...] Usage des définitions dans les sondages web | de le Blogue Som [...]

Laisser un commentaire