Publié par Julie Fortin le 22 janvier 2010

Sondages «express» sur les sites des médias : vaut mieux en rire!

Petit billet léger en ce vendredi… Il faut bien se détendre un peu! Comme j’en ai déjà parlé dans ce blogue, les sondages «express» de type «question du jour» que les médias affectionnent n’ont aucune valeur scientifique (en fait, aucune valeur du tout si vous voulez mon avis). Quoi qu’il en soit, les médias persistent. En plus d’être inutiles, ces sondages frisent parfois le ridicule : des questions futiles ou biaisées, des choix de réponse aberrants. Voici quelques perles que j’ai relevées pour vous… vaut mieux en rire!

Question : Avec quel chef de parti fédéral iriez-vous prendre une bière? (Cyberpresse)

  • Je ne sais pas pour vous, mais pour moi ce n’est pas une option. Si c’était Brad Pitt, je ne dis pas…

Question : À partir de quel niveau d’augmentation de la température moyenne du globe pensez-vous qu’il y aura un danger majeur pour la vie de l’homme (sic) sur la Terre? (expression publique.com, partenaire du quotidien Le Monde.fr)

  • Entre vous et moi, y a-t-il vraiment quelqu’un sur la Terre qui connaît la réponse à cette question?

Question : Êtes-vous satisfaits des cadeaux que vous avez reçus? (Cyberpresse)

  • Qui a rédigé cette question? Le Père Noël?

Question : Un sondage affirme que les 35 heures sont encore populaires. Et pour vous? (L’Express.fr)

  • Faire un sondage sur un sondage… il me semble que c’est pousser un peu loin.

Question : Est-ce que le temps des Fêtes est propice aux chicanes dans votre famille? (Cyberpresse)

  • Honnêtement, on ne veut pas le savoir. Lavez votre linge sale en famille!

Question : Traitées récemment dans la section Points de vue du Soleil, l’homosexualité et l’homophobie font réagir. Alors, posons la question centrale : la sexualité doit-elle uniquement servir à la procréation? (Cyberpresse)

  • Je ne peux pas croire qu’on pose ce type de question en 2010! Et dire qu’on en fait une question «centrale»… ouf.

Question : Lorsque vous vous levez pour aller travailler, de quelle humeur êtes-vous? (Cyberpresse)

  • En supposant que vous avez un travail et que vous vous levez toujours d’humeur égale, voilà une question qui fera certainement avancer la science! Merci de nous en informer…

Question : Manger du thon rouge, c’est… délicieux/révoltant!/pas bon, j’aime pas le poisson…/le cadet de mes soucis! (L’Express.fr)

  • Évidemment, vos préférences en matière de thon rouge sont de la plus haute importance!

Question : Séisme en Haïti : la générosité des Québécois et des Canadiens vous surprend-elle? (Canoë – TVA)

  • Le séisme en Haïti est une terrible catastrophe. Mais en quoi cette question est-elle utile? Ne perdons pas notre temps à y répondre, faisons plutôt un don!

L’Observatoire des sondages

Dans la foulée de ces quelques perles, j’ai récemment découvert un nouveau site fort intéressant : l’Observatoire des sondages. Il s’agit en fait d’un regroupement d’universitaires français qui exercent une veille scientifique sur les différentes facettes des sondages (aspects méthodologiques, publication des résultats, commentaires des politiciens et des journalistes, etc.). On y retrouve notamment quelques sections des plus amusantes, comme un «bêtisier», une section «trucs, astuces et impostures» ainsi qu’une page sur les «sondages pourris». Ce n’est certes pas politiquement correct… et c’est d’autant plus savoureux!

3 Commentaires sur “Sondages «express» sur les sites des médias : vaut mieux en rire!”

  1. Observatoire des sondages

    Bonjour,

    Il n’est pas si fréquent, à dire vrai peut-être est-ce même la première fois, de lire des propos aussi sympathiques de la part de sondeurs à l’égard des critiques des sondages (fussent-ils comme vous dites : « politiquement non correct », ce que nous pourrions traduire, ici à l’Observatoire, par scientifiquement correct), pour ne pas être relevé. « Vos » coreligionnaires français devraient, si ce n’est prendre exemple sur vous, du moins accepter de recevoir, de vous (si vous le vouliez et vous le pouviez, bien sûr) quelques leçons de réflexivité. Il suffit en effet de lire quelques uns de vos commentaires pour s’apercevoir que vous n’en manquez point… et c’est heureux. Ne voyez néanmoins, soyez en sûr, dans cette assertion nulle forme de condescendance. Quoi qu’il en soit, l’Observatoire des sondages vous adresse ses plus cordiales salutations.

    La rédaction

  2. Julie Fortin

    Bonjour,

    Votre commentaire me fait vraiment plaisir! Nous sommes certes des sondeurs, mais nos premières préoccupations sont la rigueur scientifique, la transparence (notamment dans la diffusion de la méthodologie et des résultats de sondage) ainsi que la qualité (à toutes les étapes de la production). Aussi, lire un site comme le vôtre m’apparaît particulièrement rafraîchissant – et j’adhère entièrement à l’expression que vous utilisez, soit celle d’être «scientifiquement correct».

    Je vous invite à lire quelques-uns des billets que j’ai publiés dans la catégorie «médias» – je crois qu’ils vous plairont : http://blogue.som.ca/category/medias/

    Au plaisir d’échanger à nouveau avec vous!

  3. Michel Moran

    Je viens de subir un questionnaire sur mon degré de satisfaction à la suite d’une « installation nouvelle ». La moitié des questions n’étaient pas pertinentes. J’ai vainement essayé de le faire comprendre à l’employé. Il s’est contenté de répéter imperturbablement les questions comme si je ne les avais pas comprises. Les questions du genre «sur une échelle de 1 à 10 …. » auraient un sens sur une échelle de 1 à 3 ou à la rigueur de 1 à 5.
    Donc garbage in garbage out… mais analysé scientifiquement.

Laisser un commentaire