Publié par Julie Fortin le 29 septembre 2010

Sondage SOM : la «Do-not-call list» est jugée efficace par une majorité d’abonnés québécois

Téléphone3La Liste nationale des numéros de télécommunication exclus (LNNTE) fêtera cette semaine son 2e anniversaire. C’est en effet le 30 septembre 2008 que la Do-not-call List canadienne est entrée en vigueur.

Dans son plus récent rapport d’étape (31 août 2010), le CRTC fait mention d’environ 8,6 millions de numéros de téléphone inscrits et de plus de 328 000 plaintes liées à des appels de télémarketing.

L’objectif de la LNNTE, je le rappelle, est de permettre aux gens qui le souhaitent de recevoir moins d’appels de télémarketing non sollicités. Cet objectif est-il atteint? Voici ce qu’en pensent les Québécois francophones.

25 % des adultes francophones ont inscrit au moins un numéro

Le quart des adultes québécois francophones disent avoir inscrit au moins un de leurs numéros de téléphone sur la LNNTE. Cette proportion est significativement supérieure dans la région métropolitaine de recensement de Québec (34 %), chez les personnes qui ont un diplôme universitaire (33 %) et parmi les mieux nantis (revenu personnel de 45 000 $ et plus : 38 %).

Surtout des numéros résidentiels

La LNNTE permet aux consommateurs d’inscrire plusieurs numéros de téléphone. La grande majorité des abonnés y ont inscrit un numéro de téléphone résidentiel (92 %); 28 % ont également mentionné y avoir inscrit un numéro de cellulaire.

Y avez-vous inscrit un numéro résidentiel? Un numéro de cellulaire? Un autre numéro?
(Base : ceux qui ont inscrit au moins un numéro; n : 297)

% de «oui»

PrtScr capture

Près de sept personnes sur 10 affirment que le nombre d’appels de télémarketing a diminué

En effet, 68 % des abonnés sondés ont l’impression que le nombre d’appels en provenance d’entreprises de télémarketing a diminué depuis leur inscription sur la Liste. Seuls 3 % d’entre eux croient plutôt que ce type d’appels a augmenté, alors que 28 % disent que ça n’a rien changé. Évidemment, ce sont là des perceptions et non une mesure objective du nombre d’appels reçus. Il faut aussi rappeler que la LNNTE comporte des exclusions : les firmes de sondage, bien sûr, puisque nous ne faisons pas de télémarketing. Sont exclus également les appels provenant ou effectués au nom des organismes suivants :

  • organismes de bienfaisance reconnus au Canada;
  • partis politiques, associations de comtés et candidats;
  • journaux à grand tirage qui sollicitent un abonnement.

Au(x) numéro(s) que vous avez inscrit(s), le nombre d’appels en
provenance d’entreprises de télémarketing vous semble-t-il…

(Base : ceux qui ont inscrit au moins un numéro; n : 297)

PrtScr capture_2

Méthodologie du sondage SOM

Ce sondage téléphonique a été effectué auprès de 952 adultes québécois francophones, du 13 au 24 septembre 2010. La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants est de 4,1 %, 19 fois sur 20.

Population : Adultes québécois francophones
Taille de l’échantillon : 952
Mode de collecte des données : Sondage téléphonique omnibus de SOM
Échantillonnage : Échantillon probabiliste stratifié par région (Québec, Montréal, ailleurs)
Période du sondage : 13 au 24 septembre 2010
Marge d’erreur maximale (pour l’ensemble des répondants) : 4,1 % (la marge d’erreur augmente pour les sous-groupes de l’échantillon)
Pondération : Selon les caractéristiques de la population québécoise au dernier recensement canadien (âge, sexe, scolarité, langue maternelle, adultes vivant seuls)

4 Commentaires sur “Sondage SOM : la «Do-not-call list» est jugée efficace par une majorité d’abonnés québécois”

  1. Stéphane Guérin

    Tiens, ça me rappelle que je me suis inscrit en 2008 et qu’en y pensant, ça n’a pas changé grand chose. En fait, ce sont surtout des fatigants d’organisations dont je suis abonné d’une quelconque façon qui m’appellent sur l’heure du souper. Visa, Desjardins, l’Université Laval, etc…

  2. Tweets that mention SOM : le blogue » Archive du Blogue » Sondage SOM : la «Do-not-call list» est jugée efficace par une majorité d’abonnés québécois -- Topsy.com

    [...] This post was mentioned on Twitter by nicoduretour and juliefortin, juliefortin. juliefortin said: La «Do-not-call List» est jugée efficace par une majorité d'abonnés québécois (sondage SOM) http://bit.ly/aMbC4m [...]

  3. Julie Fortin

    Bonjour Stéphane,

    Les organisations avec lesquelles tu entretiens des liens sont aussi exemptées – et peuvent donc te téléphoner. Voici la définition plus précise qu’en donne le CRTC :

    «Les appels de télémarketing effectués par des entreprises avec lesquelles vous entretenez déjà des relations d’affaires sont également exemptés. Vous êtes présumé entretenir des relations d’affaires avec un télévendeur si vous avez :

    -acheté, pris à bail ou loué un produit ou service du télévendeur dans les dix-huit (18) derniers mois;
    -un contrat écrit avec le télévendeur pour un service encore en vigueur ou expiré dans les dix-huit (18) derniers mois;
    -demandé des renseignements au télévendeur au sujet d’un produit ou service dans les six (6) derniers mois.»

  4. lacapitaleblogue.com | links for 2010-09-29

    [...] Sondage SOM : la «Do-not-call list» est jugée efficace par une majorité d’abonnés québécois La Liste nationale des numéros de télécommunication exclus (LNNTE) fêtera cette semaine son 2e anniversaire. C’est en effet le 30 septembre 2008 que la Do-not-call List canadienne est entrée en vigueur. (tags: lcb marketing 2010-09-29) [...]

Laisser un commentaire