Publié par Julie Fortin le 15 octobre 2009

Sondage SOM exclusif sur la grippe A (H1N1) (2/2)

Grippe A (H1N1) - Résultats d'un sondage SOM sur la grippe A (H1N1)

6 % des internautes québécois croient avoir été en contact avec une ou plusieurs personnes infectées par la grippe A (H1N1)

Je vous communique aujourd’hui la deuxième partie des résultats d’un sondage SOM effectué auprès de 1963 internautes québécois.

Information et rôle des autorités
La majorité des internautes québécois (69 %) se considèrent bien informés quant à l’évolution de la pandémie de grippe A (H1N1). Les personnes à faibles revenus (moins de 15 000 $ : 58 %) et les jeunes de 18-24 ans (56 %) sont toutefois proportionnellement moins nombreux à se dire bien informés.

La majorité des internautes (67 %) sont également d’avis que les autorités font leur boulot pour protéger le public. En fait, seuls 16 % d’entre eux croient que les gouvernements ne prennent pas les mesures nécessaires pour protéger la population de la grippe A (H1N1). Les personnes âgées d’au moins 65 ans sont les plus confiantes à cet égard : 77 % d’entre elles considèrent que les gouvernements prennent les mesures nécessaires.

Décès attribuables à la grippe A (H1N1)
Lorsqu’on leur demande d’estimer le nombre de décès attribuables à la grippe A (H1N1) au Québec et au Canada, les internautes québécois ont tendance à exagérer la réalité.

Au Canada
Par exemple, on estime à 257, en moyenne, le nombre de décès liés à la H1N1 au Canada. Or, comme vous pouvez le constater dans le tableau ci-dessous, c’est près de quatre fois plus de décès que la réalité (le nombre de décès H1N1 au Canada s’établissait à 67 au moment du sondage).

On doit toutefois relativiser cette moyenne. En effet, quelques répondants ont indiqué de très grands nombres, ce qui influence la moyenne à la hausse. La médiane, qui se situe à 40 décès, nous indique qu’au moins 50 % des répondants croient que les décès attribués à la H1N1 au Canada sont de 40 ou moins.

Au Québec
L’estimation pour le Québec est plus près des véritables données. En effet, les internautes nous ont mentionné en moyenne 39 décès associés à la grippe A pour le Québec, alors que la réalité était de 22 au moment du sondage. Cela dit, la médiane de 10 nous indique qu’un nombre important de personnes sous-estime la mortalité liée à la H1N1. Pourtant, le Québec est la province canadienne où les décès attribuables à la grippe A sont les plus nombreux, devant l’Ontario.

Décès associés à la grippe H1N1 au Québec et au Canada

Nombre de décès
au moment du sondage
Nombre de décès
en date d’aujourd’hui
Québec 22 27
Canada 67 79

Source : Agence de la santé publique du Canada

Contact avec une personne infectée
Enfin, les internautes étaient invités à répondre à la question suivante : «À votre connaissance, avez-vous été en contact avec une ou plusieurs personnes infectées par la grippe A (H1N1) (cas confirmé par un diagnostic médical)?» À ma grande surprise, 6 % des internautes croient avoir fréquenté au moins une personne infectée, ce qui correspond à plus de 250 000 personnes. Ou bien la grippe A est beaucoup plus répandue que je ne le croyais, ou bien nous sommes un peu hypocondriaques… ;)

Méthodologie
Ce sondage Web a été mené du 11 au 17 août 2009 auprès de 1 963 internautes québécois. Cet échantillon est tiré du panel Or de SOM, lequel est constitué de répondants recrutés de façon aléatoire. La marge d’erreur maximale pour l’ensemble est de 3,8 %, 19 fois sur 20.

À lire aussi :
Sondage SOM exclusif sur la grippe A (H1N1) : première partie

2 Commentaires sur “Sondage SOM exclusif sur la grippe A (H1N1) (2/2)”

  1. Michel Dion

    Bonjour,
    Avez-vous écoutez l’émission de Denis Lévesque à LCN le 23 octobre au soir..?
    Un spécialiste des historiques de pandémie, de vaccination, etc.. était là.
    Cet expert étudie les corrélations et incidences directes (les chiffres) des 100
    dernières années entre les cas de grippes et pandémies diverses versus les décès,
    vaccins, etc… à la grandeur de la planète.

    Et actuellement, la grippe-A a passé le test de l’hiver dans l’hémisphère sud (ils sont à l’envers de nous), et on a au total 4500 morts au niveau planétaire (contrairement a 250,000 à 500,000 qu’on avait annoncé)…!

    Donc, le virus A-H1N1 est beaucoup moins meurtrier que prévu… Et ses symptômes sont aussi beaucoup moins pires qu’on le disait (2-3 jours sur le dos et non 10-12 comme on prévoyait)….!

    De plus les chiffres démontrent que sur 100 personnes vaccinées : 25 personnes attrapent la grippe; et que sur 100 personnes non vaccinées : 25 personnes aussi attrapent la grippe… Donc vaccin ou pas, les chiffres sont les mêmes..!

    Et n’oublions pas l’adjuvant ajouter au vaccin pour apparemment stimuler notre système immunitaire. L’expert a dit que ce même adjuvant a été utilisé par l’armée américaine lors de la Guerre du Golfe, et que sur 750,000 soldats vaccinés, 180,000 G.I. ont été très malade.. ce qu’on a appelé: « Le syndrome de la Guerre du Golfe », serait en fait causé par ce même adjuvant que l’on a ajouté à ce vaccin (C’est pourquoi les américains ont commandés un vaccin sans adjuvant, contrairement au Canada).

    Et l’on dit de plus en plus que le gouvernement a acheté ces millions de doses de vaccins pour rien (collusion avec les compagnies pharmaceutiques ou pas…) Donc, si le gouvernement ne réussit pas à vacciner plus de 75% de la population… (et que la grippe reste innocente et bénigne comme dans l’hémisphère sud – Australie, Argentine, etc…)
    il aura l’air fou et aura des comptes à rendre au public. L’expert à l’émission Denis Lévesque disait que le gouvernement force maintenant le personnel médical (indirectement) à se faire vacciner en leur disant: « Si vous refusez le vaccin et donnez pas l’exemple, restez chez vous , ne venez pas travailler… Et ce Malgré l »entente d’août dernier ou le gouvernement s’était engagé, face aux syndicats du personnel médical et de première ligne (infirmières, médecins, ambulanciers, pompiers, policiers, etc…) de laisser le choix du vaccin ou pas aux travailleurs, et de ne pas pénaliser ceux et celles qui refuseraient le vaccin… Le gouvernement recule encore..!

    En plus, le gouvernement dicte aussi le discours aux médecins, les obligeant à encourager la vaccination (même s’il ne sont pas d’accord)… Le gouvernement craint actuellement d’avoir fait une grosse erreur avec ces achats massives de vaccins, et veut les écouler à tout prix… (ce n’est pas une question de perte d’argent, les vaccins sont déjà achetés et payés). Mais plutot une décision politique pour ne pas se faire remettre en question dans quelques mois…

    Le gouvernement invente aussi des motifs pour inciter les gens à la vaccination: selon l’expert, le gouvernement dit aux gens que la virus H1N1 peut muter et devenir beaucoup plus dangereux… Mais l’expert explique que si le virus mute, le vaccin ne sera plus efficace, car il est fait pour une souche spécifique et sera complètement inutile si le virus se transformerait..! C’est pour cela que l’on doit se faire vacciner à tous les ans… car le virus de la grippe mute, se transforme, et le vaccin de l’année antérieure n,est plus efficace, il ne reconnaît pas le vaccin muté, transformé.

    Le gouvernement nous dit aussi de se responsabiliser et de se faire vaccin pour ne pas être un vecteur de propagation du virus aux autres.. Tous des motifs d’incitation « politique » de dernière minute selon l’expert, car les personnes nées avant 1957 seraient naturellement immunisées contre ce virus qui a circulé avant cette date. Ce qui explique pourquoi les jeunes et personnes d’âge moyen sont plus à risque.

    Sur 5 personnes présentent à l’émission (professionnels, chercheurs scientifiques, etc…) 4 ont dit publiquement ne pas se faire vacciner, dont Denis Lévesques lui-même.

    Tous ces faits, qui ne sont pas des ragots qui circulent sur internet (comme veut le faire croire le gouvernement), sont véridiques, vérifiables et vérifiés.

    Moi ma décision est prise: Pas de vaccin.. c’est inutile..!!!

    M.Dion
    PS: Vous pouvez revoir l’émission de Denis Lévesque sur le site web de LCN
    Publiez si désirez.

  2. Julie Fortin

    Monsieur Dion,

    J’ai publié votre commentaire, bien que notre sondage ne portait pas sur la vaccination. Mon avis est que les propos des groupes anti-vaccin, dont vous semblez faire partie, sont dangereux. La vaccination, ce n’est pas « tout blanc » ou « tout noir ». Certaines personnes sont plus à risque que d’autres et leur recommander de ne pas se faire vacciner est tout à fait irresponsable. Je trouve que beaucoup de personnes s’improvisent spécialistes par les temps qui courent…

    Vous utilisez par ailleurs les même stratagèmes que vous reprochez au gouvernement, c’est-à-dire déformer la réalité. Par exemple, personne ne dit que le vaccin protègera la population si le virus subit une mutation, surtout pas le gouvernement!

    Pour ma part, je crois que la vaccination est une décision très personnelle. À chacun d’évaluer les risques encourus par le virus ou la vaccination et de prendre une décision « en son âme et conscience »… Une chose est sûre, je n’essaierai pas de faire pression dans un sens ou dans l’autre!

Laisser un commentaire