Publié par Clarisse Béland le 6 mai 2014

De la représentation graphique à la visualisation des données

Avec la création des premiers diagrammes en camembert ou en bâtons au début du 19e siècle, la représentation graphique des données n’est certes pas un phénomène récent. Et, depuis toujours, elle est au cœur de l’analyse des données en recherche sociale ou marketing.

Depuis l’avènement du web et des technologies de l’information, la façon de présenter les données s’est transformée. Le traitement plus dynamique des contenus textuels, visuels ou audio (liens hypertextes, pictogrammes, fenêtres ponctuelles, insertions audiovisuelles, etc.) a amené la visualisation des données vers une gestion graphique de l’information, amplifiant ainsi l’impact des résultats et leur compréhension.

Moins de mots, plus d’«insights» et de pictogrammes

La visualisation des données ne cherche pas à enjoliver la présentation des résultats (entendons-nous, on s’attend quand même à ce que ce soit «beau», mais tous les goûts sont dans la nature!).

Capture d’écran 2014-04-18 à 06.15.14Son but premier est plutôt de révéler les aspects clés d’une étude, d’illustrer rapidement les liens entre deux concepts, d’évoquer clairement les tendances d’un marché. On a qu’à penser aux tableaux de bord combinant graphismes, diagrammes, chiffres, icônes, symboles, schémas et logos.

On parle alors de design de l’information, de nouveaux modes visuels dans un souci de communiquer plus rapidement, plus efficacement et moins textuellement les résultats, en vue de faciliter la prise de décisions ou d’exercer une influence.

De statique à interactif

Avec la multiplication des sources de données (code barres, cartes à puces, médias sociaux, sites web, messages textes, registre de centres d’appels, etc.), nous sommes, plus que jamais, à l’ère des données.

Donner du sens à ce déluge d’information, assurer la pertinence de l’information transmise et en présenter les constats percutants, voilà le nouveau défi en visualisation de données.

Pour ce faire, la visualisation a franchi un pas de plus. De statique, elle est devenue interactive. La présentation des données inclut alors des cartographies qui s’animent sur un clic, des visualisations lexicométriques, des graphiques dynamiques et des éléments multimédias. D’ailleurs, les outils disponibles se multiplient.

Et la recherche marketing?

Nos rapports de recherche évoluent, bien sûr. Mais la plupart des clients exigent toujours un bon vieux rapport (en format PDF, par exemple), ce qui limite les possibilités d’utilisation de la visualisation, en particulier le volet interactif… Mais je prédis que le jour n’est pas bien loin où nos rapports prendront une tout autre forme!

1 Commentaire sur “De la représentation graphique à la visualisation des données”

  1. Robert Olivier

    Étant un gestionnaire de L’information à la retraite, ce genre d’article me plait beaucoup. Puissant, bref et visionnaire.

Laisser un commentaire