Publié par Julie Fortin le 29 janvier 2010

Recrutement de participants : téléphonique, en ligne et sur le terrain

imagesQue vous fassiez des entrevues individuelles, des groupes de discussion ou encore des tests d’utilisabilité, comment vous y prendrez-vous pour recruter les personnes qui y participeront? SOM effectue des dizaines de mandats de recrutement chaque année. Voici quelques renseignements et conseils tirés de notre expérience.

Les paramètres de la recherche

Il faut d’abord établir les différents paramètres qui guideront la démarche :

  • Combien d’entrevues, de groupes de discussion ou de tests d’utilisabilité seront nécessaires pour atteindre vos objectifs?
  • Combien de personnes devront être recrutées?
  • Où se tiendront les activités de recherche? Un seul endroit? Plusieurs?
  • Quelle sera la durée des entrevues, groupes, tests?
  • Quels équipements seront utiles pour les mener à bien?
  • Quel est le meilleur moment pour tenir ce type d’activité?
  • Les participants seront-ils rémunérés? Combien recevront-ils?

Les critères de recrutement des participants

Question cruciale s’il en est : qui recruterez-vous? Les critères dépendent entièrement de vos objectifs de recherche, mais doivent être établis avec précision avant le recrutement.

Par exemple, voulez-vous que vos participants comptent un nombre égal d’hommes et de femmes? À quel(s) groupe(s) d’âge voulez-vous vous adresser? Les participants doivent-ils être propriétaires de tel ou tel bien de consommation? Ou avoir telle habitude de vie? Si vous faites des tests d’utilisabilité, doit-on regrouper des personnes avec différents niveaux d’aisance en informatique ou sur internet?

Il y a autant de combinaisons de critères qu’il y a de projets! Quoi qu’il en soit, vous devriez toujours vous assurer d’exclure les «participants professionnels», c’est-à-dire les personnes qui participent à de nombreuses activités de recherche chaque année.

Les méthodes de recrutement des participants

Vous pouvez toujours recruter des participants au coin de la rue… mais l’exercice sera long et fastidieux – à moins que vous ne preniez les premières personnes qui se présenteront à vous. Or, dans ce cas, le profil des participants ne correspondra sans doute pas à vos besoins. Vous pouvez aussi faire un appel à tous… mais non seulement vous n’aurez pas la garantie de trouver les bonnes personnes, mais vous risquez également de recruter un bon nombre de ces fameux «participants professionnels».

En fait, SOM privilégie des méthodes aléatoires de recrutement, ce qui rehausse grandement la qualité des participants, de même que la richesse et la crédibilité des résultats. Notons ici qu’un recrutement pourrait, selon les besoins, combiner deux méthodes.

Recrutement téléphonique
À partir d’une liste fournie par le client ou au sein d’une population donnée, les participants sont choisis de façon aléatoire en fonction des critères préalablement établis.

Le recrutement téléphonique est efficace et convient à la plupart des projets. Dans la mesure où les participants recherchés auront à s’exprimer (en public dans le cas des groupes de discussion), c’est un grand avantage de pouvoir communiquer avec eux de vive voix.

Le recrutement téléphonique peut toutefois devenir coûteux si l’incidence est faible. En d’autres mots, si vous cherchez des « perles rares » (nombreux critères de recrutement), le nombre d’appels à faire pour trouver les bonnes personnes augmentera rapidement.

Recrutement en ligne
On peut également recruter en ligne, parmi les membres du Panel Or de SOM. Cette méthode présente plusieurs avantages. D’abord, les membres du Panel Or ont des caractéristiques sociodémographiques connues (ex. : âge, sexe). Ainsi, il est possible de cibler les invitations en fonction des critères de recrutement. Par la suite, les personnes remplissent un questionnaire en ligne pour vérifier si elles correspondent aux profils recherchés. Un autre avantage de cette méthode est le coût, généralement plus bas que le recrutement téléphonique.

Recrutement sur le terrain
Il arrive que les profils recherchés soient vraiment trop spécifiques et qu’il soit difficile de trouver des participants avec les méthodes téléphonique ou en ligne. Dans ce cas, on peut recruter directement sur le terrain (ex. : dans un hôpital, un cégep, un bar). Des techniques sont alors utilisées pour sélectionner les participants de façon aléatoire.

Avec la popularité croissante des médias sociaux, une nouvelle tendance se dessine dans le recrutement de participants. Dans un prochain billet, je vous parlerai du «recrutement de participants 2.0».

Laisser un commentaire