Publié par Julie Fortin le 22 mars 2012

Recherche et collecte des données : les tendances 2011

Loupe-graphique2La 11e édition du Greenbook Research Industry Trends Report vient tout juste d’être publiée. Ce rapport, dont les données sont issues d’un sondage auprès des acteurs de l’industrie (surtout américaine), présente les grandes tendances en recherche marketing. L’échantillon contient à la fois des firmes de recherche (fournisseurs) et des entreprises qui achètent des services de recherche marketing (clients).

Des méthodes de collecte de données aux «buzzwords» qui agitent l’industrie, en passant par les inévitables médias sociaux, vous trouverez certainement dans ce rapport quelques constats intéressants. Voici d’ailleurs certaines données qui ont attiré mon attention.

Les «buzzwords» : du fantasme à la réalité

Les «nouvelles méthodes» (analyse des médias sociaux, gamification, oculométrie, etc.) font beaucoup parler d’elles dans les communautés de chercheurs. Or, dans bien des cas, leur utilisation reste marginale – largement en deçà, à tout le moins, du bruit qu’elles engendrent.

Capture d’écran 2012-03-22 à 06.34.03

Les critères de sélection d’une méthode de collecte de données

Malheureusement, quand vient le temps de choisir une méthode de collecte des données, la quête du «vite» et du «pas cher» se confirme : on veut des résultats rapidement au plus bas coût possible. Du côté client, la qualité des données vient au 10e rang (!) des critères de choix d’une méthode. Étonnant.

Capture d’écran 2012-03-22 à 07.41.55

La recherche quantitative : en ligne, en ligne, en ligne

En recherche quantitative, le sondage en ligne est utilisé par plus de neuf firmes sur dix. C’est aussi, et de loin, la méthode quantitative la plus utilisée (par 72 % des clients et 67 % des fournisseurs). Les sondages téléphoniques (CATI) poursuivent leur tendance à la baisse (voir des données similaires pour 2009).

Capture d’écran 2012-03-22 à 06.25.34

La recherche qualitative : les méthodes traditionnelles ont toujours la cote

Du côté de la recherche qualitative, c’est toujours le groupe de discussion traditionnel qui est la méthode la plus utilisée. Il faut attendre le sixième rang pour voir apparaître au palmarès une méthode qui utilise internet (les «bulletin board studies» ou groupes de discussion en ligne).

Capture d’écran 2012-03-22 à 06.25.54

Pour plus de détails, je vous invite à consulter le rapport, accessible sur la page de Greenbook Research, dont sont issus les graphiques présentés plus haut.

Laisser un commentaire