Publié par Julie Fortin le 26 mars 2010

Plus d’un million de Québécois ont un CELI

Tirelire-CELI2Selon un récent sondage SOM, 17 % des adultes québécois disent avoir investi dans un compte d’épargnes libre d’impôt (CELI) depuis son instauration le 1er janvier 2009. Ça équivaut à un peu plus d’un million de personnes.

Définition du CELI
Depuis le 1er janvier 2009, les résidents canadiens qui sont âgés de 18 ans ou plus, sont admissibles à cotiser jusqu’à 5 000 $ annuellement à un CELI. La cotisation initiale ainsi que les revenus gagnés dans le compte (par exemple, les revenus de placement et les gains en capital) ne sont pas imposables, même lors des retraits.

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, l’âge n’est pas un facteur décisif pour détenir un CELI. Il y a bien une tendance à cet égard, mais les écarts ne sont pas statistiquement significatifs.

En revanche, le niveau de scolarité (plus haut diplôme obtenu) est fortement corrélé au fait d’avoir déjà investi dans un CELI, comme le montre le graphique suivant. La proportion des adultes qui détiennent un CELI est significativement plus élevée chez ceux qui ont un diplôme collégial (24 %) ou universitaire (27 %). À l’inverse, elle est nettement plus faible parmi les personnes moins scolarisées (8 %).

«Avez-vous investi dans un CELI (compte d’épargne libre d’impôt) depuis son instauration le 1er janvier 2009?»
(n : 1 000 répondants)

% de «oui»

CELI-scolarité

En terminant, vous vous doutez bien que le revenu a aussi quelque chose à voir avec le choix (ou la capacité!) d’investir dans un CELI. Ainsi, les adultes dont le revenu personnel est d’au moins 55 000 $ sont proportionnellement plus nombreux à avoir déjà investi dans un CELI (29% d’entre eux l’ont fait).

Méthodologie
Cette question est tirée du sondage omnibus téléphonique de SOM (le SOM-R). Celui-ci a été effectué auprès de 1 000 adultes québécois, du 24 février au 8 mars 2010. La marge d’erreur maximale est de 3,9 %, 19 fois sur 20.

Laisser un commentaire