Publié par Julie Fortin le 9 avril 2009

La recherche sur l’opinion publique au gouvernement du Canada

Dans un rapport annuel paru récemment (en février dernier), le ministère des Travaux publics et Services gouvernementaux du Canada fait le bilan de la recherche sur l’opinion publique au gouvernement du Canada.

Ainsi, en 2007-2008, 446 projets d’une valeur de près de 25 millions de dollars ont été coordonnés par la Direction de la recherche sur l’opinion publique (volume en diminution par rapport à l’année précédente). Les ministères les plus actifs ont été Santé Canada, Ressources humaines et Développement social Canada, l’Agence du revenu du Canada, la Défense nationale et Ressources naturelles du Canada.

Le rapport présente également les faits saillants des projets financés. Ceux-ci prennent plusieurs formes (recherche quantitative et recherche qualitative) et portent sur des sujets variés (ex. : consommation de tabac chez les jeunes, attitudes des Canadiens à l’égard des enjeux du milieu du travail, évaluation des services gouvernementaux électroniques, etc.).

Quels avantages pour les Canadiens?

Pourquoi, en effet, payer pour faire de la recherche sur l’opinion publique? Parce qu’à part les élections, c’est probablement le meilleur moyen de dire au(x) gouvernement(s) ce que vous pensez vraiment…

La recherche sur l’opinion publique (ROP) profite aux Canadiens. C’est un outil important dont dispose le gouvernement pour intégrer le public au processus démocratique. En comprenant mieux les opinions et les attitudes des citoyens, le gouvernement peut élaborer des politiques, des programmes et des services plus significatifs et communiquer plus efficacement avec les personnes qu’il dessert. La ROP est également utilisée pour jauger le niveau de rendement des programmes du gouvernement et pour améliorer la qualité de ses opérations. (Cet extrait du rapport se retrouve ici.)

Si on considère que les dernières élections fédérales ont coûté à elles seules près de 300 millions de dollars (source : Rapport du Directeur général des élections du Canada sur la 40e élection générale du 14 octobre 2008 – format PDF – p. 35), la recherche sur l’opinion publique s’avère relativement peu coûteuse pour connaître les opinions et perceptions de l’ensemble des Canadiens.

Le rapport annuel sur la recherche sur l’opinion publique au Canada est entièrement consultable en format HTML, mais également disponible en format PDF.

Laisser un commentaire