Archive pour le sujet ‘télémarketing’

Téléphone3La Liste nationale des numéros de télécommunication exclus (LNNTE) fêtera cette semaine son 2e anniversaire. C’est en effet le 30 septembre 2008 que la Do-not-call List canadienne est entrée en vigueur.

Dans son plus récent rapport d’étape (31 août 2010), le CRTC fait mention d’environ 8,6 millions de numéros de téléphone inscrits et de plus de 328 000 plaintes liées à des appels de télémarketing.

L’objectif de la LNNTE, je le rappelle, est de permettre aux gens qui le souhaitent de recevoir moins d’appels de télémarketing non sollicités. Cet objectif est-il atteint? Voici ce qu’en pensent les Québécois francophones.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 11 septembre 2009

Y a-t-il un robot au bout du fil?

Vous est-il déjà arrivé de recevoir des appels qui n’étaient en fait que des messages de télémarketing préenregistrés? Si ça vous déplaît, vous serez sans doute heureux d’apprendre que les États-Unis viennent de légiférer pour interdire ce type d’appels.

Ainsi, après la fameuse Do-not-call list, les Américains renforcent la protection des citoyens contre les télévendeurs : un règlement de la Federal Trade Commission est entré en vigueur le 1er septembre dernier.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 6 mai 2009

Alerte aux faux sondeurs!

Mon collègue Gabriel me signalait cet article sur Branchez-vous Techno hier : «Quatre Canadiens sur dix victimes de faux sondeurs» selon un sondage de l’Association de la recherche et de l’intelligence marketing (ARIM). Le communiqué de presse de l’ARIM met en lumière cette pratique frauduleuse on ne peut plus nuisible pour la véritable industrie du sondage d’opinion.

Le sondage a permis de découvrir qu’au cours de la dernière année, 38 % des adultes canadiens ont été contactés pour participer à une recherche-sondage qui s’est avérée une tentative de leur vendre un produit ou un service ou de leur demander un don.

Rappelez-vous que les sondeurs comme SOM ne font pas de télémarketing : ils n’ont rien à vendre! Ils ne font que recueillir des renseignements, des perceptions, des opinions. L’ARIM invite la population à dénoncer ces pratiques frauduleuses en communiquant avec le Centre d’appel antifraude du Canada (PhoneBusters).

Publié par Julie Fortin le 21 janvier 2009

Do-not-call List ou Do-call List? Là est la question!

CTV News créait une petite controverse à la fin de la semaine dernière à propos de l’efficacité – ou plutôt de l’inefficacité selon le point de vue adopté par l’article – de la «Do-not-call List» canadienne, c’est-à-dire la Liste nationale des numéros de télécommuncation exclus (LNNTE), dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises dans ce blogue.

Selon Eleanor Friedland, vice-présidente du Consumers Council of Canada, la situation serait… pire qu’avant! (Lire : les appels de télémarketing auraient augmenté plutôt que diminué). Ce qui est étrange, c’est qu’on ne s’appuie sur aucune donnée… L’affirmation est lancée comme ça, à peine cinq mois après le lancement de la fameuse liste… Ça ressemble drôlement à une façon détournée d’attirer l’attention du public sur une toute autre chose.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 21 octobre 2008

La LNNTE aura-t-elle un impact sur les taux de réponse?

En d’autres mots, la liste nationale des numéros de télécommunication exclus (LNNTE) donnera-t-elle un coup de pouce aux firmes de sondage? Comme je l’ai déjà expliqué ici et ici, la LNNTE a pour objectif de réduire le nombre d’appels de télémarketing chez les inscrits. Si le nombre d’appels indésirables diminue, les gens seront-ils plus enclins à prendre un peu de leur temps pour répondre à des sondages? C’est une bonne question…

Dans un précédent billet sur le sujet, le commentaire de Martin montrait un grand scepticisme sur la capacité de la LNNTE à véritablement réduire le nombre d’appels indésirables; il s’appuyait sur le peu d’amendes imposées aux télévendeurs aux États-Unis. Ce n’est toutefois qu’à l’usage que nous pourrons en vérifier l’efficacité au Canada - de même que son impact sur les taux de réponse aux sondages d’opinion. Mais peut-on tirer des leçons de l’expérience de nos voisins du sud?

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 29 septembre 2008

La LNNTE entre en vigueur demain

Ça y est, c’est demain qu’entre en vigueur la Liste nationale des numéros de télécommunication exclus (LNNTE). J’en ai déjà parlé il y a quelque temps, cette liste sera un registre national qui vous permettra de recevoir moins d’appels de télémarketing non sollicités. Mais attention! Les firmes de sondage, parce qu’elles n’ont rien à vendre à ceux et celles qu’elles appellent, ne sont pas concernées par la LNNTE, comme le mentionne le CRTC :

Vous continuerez de recevoir des appels d’entreprises effectuant des études de marché, des sondages ou des enquêtes, et ce, même si vous êtes inscrit sur la LNNTE. Ces appels ne sont pas considérés comme des appels de télémarketing parce qu’ils ne visent pas à vendre un produit ou un service ni à solliciter des dons.

Vous pouvez vous inscrire à la LNNTE en ligne ou par téléphone.

Publié par Julie Fortin le 27 juin 2008

Liste rouge : ne pas confondre sondages et télémarketing

Récemment, un répondant agressait verbalement l’une de nos intervieweuses – je n’exagère pas, j’ai écouté l’entrevue – sous prétexte qu’il était inscrit à la Do not call list et que nous n’aurions pas dû lui téléphoner pour un sondage. Outre l’agression, quel est le problème? Il est double :

  1. Une telle liste n’existe pas encore au Canada.
  2. Les firmes de sondage en seront exclues.

Mais qu’est-ce qu’une Do not call list?
Il s’agit d’une liste rouge où on peut s’inscrire et ainsi éviter de recevoir des appels non sollicités. Une telle liste n’existe pas encore au Canada, contrairement aux Etats-Unis où elle est en vigueur depuis 2003 déjà. Toutefois, ça ne saurait tarder chez nous puisque le CRTC prévoit lancer la liste nationale des numéros de télécommunication exclus, ou LNNTE, au plus tard le 30 septembre 2008. Cette liste, où tout un chacun pourra inscrire ses numéros de téléphone – en autant qu’il s’agisse de numéros canadiens – sera en fait un registre national; il sera interdit aux télévendeurs d’appeler les numéros figurant sur la liste.

Ne pas confondre sondages et télémarketing
Essentiellement, l’objectif de la LNNTE est de permettre aux gens qui le désirent de recevoir moins d’appels de télémarketing, c’est-à-dire, selon la définition du CRTC, d’appels qui visent la vente ou la promotion d’un produit ou d’un service ou la sollicitation d’argent ou d’une valeur pécuniaire. Les firmes de sondage d’opinion ou d’étude de marché – qui n’ont absolument rien à vendre lorsqu’elles vous appellent mais ne font que recueillir votre opinion – sont explicitement EXCLUES des règles qui régiront la LNNTE. En fait, les règles sur les télécommunications non sollicitées prévoient les exclusions suivantes :

Lire la suite »