Archive pour le sujet ‘méthode’

Publié par Vincent Bouchard le 1 octobre 2014

Lancer votre produit… ou la serviette?

GOParmi les nombreux questionnements auxquels je suis confronté dans mon travail, le classique «Go, No go» est souvent au premier plan des préoccupations.

De la petite PME en démarrage à la grande multinationale, la décision d’aller de l’avant ou non avec un nouveau produit ou service est une question qui brûle les lèvres. Et ce n’est pas étonnant.

Lorsque l’on considère les investissements majeurs requis pour lancer un produit, on comprend facilement que les gestionnaires marketing souhaitent compléter leurs géniales intuitions par un peu de recherche marketing!

Comme c’est le cas pour toute réponse à une problématique d’affaires, il n’y a pas de recette magique… Mais heureusement, il y a une méthode.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 30 avril 2014

Netgain 2014 | Études de cas et nouvelles méthodes

MRIA-ARIM_logoLe 10 avril dernier se tenait, à Montréal, le Netgain 2014 (voir la programmation PDF) organisé par l’Association de la recherche et de l’intelligence marketing (ARIM), section du Québec.

Une journée que j’ai trouvé particulièrement enrichissante sur le plan des contenus et des rencontres. Voici quelques-unes de mes impressions sur chacune des conférences.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 14 mars 2013

Recherche et collecte des données : les tendances 2012-2013

Loupe-graphique2Le rapport sur les tendances de l’industrie de la recherche, le Greenbook Research Industry Trends (GRIT) Report, est de retour!

Il s’agit de la 13e édition de cette étude qui dresse un portrait de l’industrie (surtout américaine) de la recherche marketing. Les résultats présentés proviennent d’un sondage réalisé auprès de firmes de recherche (84 %) et de clients (16 %). Cette année, 1375 répondants se sont prêtés à l’exercice; ils ont été recrutés à partir de listes, mais également par un «appel à tous» diffusé sur les médias sociaux. L’échantillon ne prétend donc pas être représentatif de l’ensemble de l’industrie. Cela dit, c’est toujours intéressant de voir comment évoluent certaines firmes! Voici quelques faits saillants.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 1 novembre 2012

Estimer la fréquentation des événements récréotouristiques

MH900438548L’évaluation de la fréquentation ou de l’achalandage des grands événements récréotouristiques est une préoccupation importante dans le domaine du tourisme. Cet indicateur est très utilisé par les organismes subventionnaires, les commanditaires ou d’autres partenaires des grands événements pour en apprécier la portée. Les données de fréquentation servent aussi d’intrant direct à l’évaluation des retombées économiques suscitées par l’événement.

Il existe plusieurs méthodes pour estimer la fréquentation d’un événement; ces méthodes se divisent en deux grandes familles selon qu’elles reposent sur le dénombrement total ou partiel des foules.

Mais comment choisir la meilleure méthode, c’est-à-dire celle qui permettra une estimation la plus précise possible?

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 24 octobre 2012

Sondages en ligne : quand et combien de rappels?

Rappel-sondageLe taux de réponse aux sondages en ligne est très variable : on peut aisément considérer une fourchette allant de 5 % à 80 % selon les contextes, le type de répondant, etc. En fait, le taux de réponse est influencé par une multitude de facteurs.

Parmi ces facteurs, on retrouve bien sûr les rappels auprès des non-répondants. À quel moment doit-on faire un rappel? Doit-on en faire un seul ou plusieurs?

Lire la suite »

iStock_000016206720XSmall2Dans un centre commercial, plus l’expérience de magasinage est agréable, plus les gens viennent; plus les gens viennent, plus il y a de boutiques et de services intéressants qui voudront s’y implanter, ce qui rendra l’expérience de magasinage encore plus intéressante. Et ainsi de suite…

L’aménagement des places commerciales, qu’elles soient intérieures ou extérieures, doit être réalisé en fonction de deux objectifs principaux : répondre aux exigences des locataires (commerces ou entreprises de services) et, surtout, répondre aux besoins et attentes des clients. L’agencement des aires de repos, des services et des commerces doit être conçu de façon à ce que chacun en tire le plus grand avantage.

Pour y arriver, la recherche marketing est un atout précieux. Lire la suite »

Poisson-migration-sondageBeaucoup de clients mènent des études de suivi, que ce soit pour analyser l’évolution d’une marque (tracking), pour comparer des taux de satisfaction ou encore pour mesurer l’impact d’une intervention. Par «étude de suivi», j’entends une étude récurrente qui pose les mêmes questions à une même population dans une perspective de comparaison des résultats.

Ces études, traditionnellement effectuées par sondage téléphonique, migrent de plus en plus vers les sondages en ligne. Comme les sondages par internet offrent des résultats souvent plus rapides et à moindre coût, la tentation est forte de changer le mode de collecte.

Or, beaucoup de clients s’interrogent : quels sont les facteurs à considérer pour migrer une étude et, surtout, quelles seront les implications sur les résultats? Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 30 août 2012

Débat sur le recensement obligatoire aux États-Unis

Recensement3Il y a deux ans déjà, la fin annoncée du recensement obligatoire (version longue) avait fait couler beaucoup d’encre au pays.

Depuis le printemps dernier, le même débat fait rage aux États-Unis : le American Community Survey (ACS), l’équivalent de notre formulaire long, est en danger.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 22 mars 2012

Recherche et collecte des données : les tendances 2011

Loupe-graphique2La 11e édition du Greenbook Research Industry Trends Report vient tout juste d’être publiée. Ce rapport, dont les données sont issues d’un sondage auprès des acteurs de l’industrie (surtout américaine), présente les grandes tendances en recherche marketing. L’échantillon contient à la fois des firmes de recherche (fournisseurs) et des entreprises qui achètent des services de recherche marketing (clients).

Des méthodes de collecte de données aux «buzzwords» qui agitent l’industrie, en passant par les inévitables médias sociaux, vous trouverez certainement dans ce rapport quelques constats intéressants. Voici d’ailleurs certaines données qui ont attiré mon attention.

Lire la suite »

Publié par Vincent Bouchard le 16 septembre 2011

Niveau de confiance des résultats : lequel utiliser?

Pourcentage2Le niveau de confiance, aussi appelé seuil de confiance, détermine l’intervalle de confiance et donc la marge d’erreur d’un résultat de sondage.

Les niveaux de confiance les plus souvent utilisés en statistique sont 90 %, 95 % et 99 %. Plus le niveau de confiance est élevé, plus la marge d’erreur associée aux résultats sera élevée. Logique, non?

En effet, pour être sûr à 99 % qu’un résultat provenant d’un échantillon se situe dans un intervalle qui contient la valeur que l’on retrouverait en réalité dans la population, cet intervalle doit être plus grand (et donc la marge d’erreur plus élevée) que si on est sûr à seulement 90 %. Mais lequel choisir?

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 1 septembre 2011

Recherche marketing et médias sociaux (5) : un code de conduite

Conversations2Un groupe de travail du Council of American Survey Research Organizations (CASRO) s’est penché sur les enjeux éthiques et méthodologiques associés à l’utilisation des médias sociaux en recherche (Social Media Research).

J’avais déjà parlé de la constitution de ce groupe de travail ici et j’attendais ce rapport avec impatience. Une version préliminaire d’un code de conduite (guidelines) a été récemment mise en ligne, ainsi qu’une invitation à commenter son contenu. Je dois dire que je reste un peu sur ma faim…

Lire la suite »

Publié par Vincent Bouchard le 8 août 2011

Déterminer la taille optimale d’un échantillon

Échantillon-Spaghetti2Plusieurs clients nous demandent quelle est la taille optimale pour que leur échantillon de répondants soit représentatif de la population. Au risque d’en choquer certains, je leur réponds invariablement « 30 », pourvu qu’il s’agisse d’un échantillon probabiliste.

En effet, la statistique nous apprend qu’un échantillon de moins de 30 répondants ne vaut rien… Mais qu’à partir de 30, tout baigne. Alors d’où vient cette obsession de toujours vouloir interroger 400, 500 voire 1 000 répondants?

Lire la suite »

Publié par Francis Pelletier le 27 juillet 2011

Sondages en ligne : où attirer le regard du répondant?

www2De nos jours, les façons de créer des pages web originales et colorées sont nombreuses. À l’aide de la technologie Flash par exemple, on peut intégrer à nos questionnaires toutes sortes d’animations à première vue intéressantes.

Comme sondeurs, nous sommes bien servis par ces technologies uniquement si elles nous permettent d’attirer l’attention du répondant sur les éléments les plus importants de la page web d’un sondage. Mais quels sont ces éléments?

Lire la suite »

Publié par Michel Fluet le 12 juillet 2011

La quête du «vite» et du «pas cher» tue l’industrie

Souris-graphique3Si, comme moi, vous œuvrez dans le secteur de la recherche marketing et sociale depuis plus de trente ans, vous constatez certainement que les acheteurs de recherche veulent faire toujours plus avec moins et obtenir leurs résultats dans des délais de plus en plus courts.

Résultat : l’industrie réagit en coupant les coins ronds, prétextant avoir développé des méthodes innovatrices qui assurent rigueur méthodologique, qualité de l’information recueillie, rapidité et coûts imbattables. C’est de la foutaise! C’est l’ère du mieux paraître avec les grandes marques qui se font falsifier à qui mieux mieux!

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 27 avril 2011

Sondages en ligne : les principales causes d’abandon

Pourcentage2Je vous ai déjà parlé du taux d’abandon; il s’agit de la proportion des personnes qui entreprennent un sondage, mais qui, pour une raison ou pour une autre, abandonnent en cours de route.

Évidemment, c’est un phénomène qu’on veut éviter autant que possible dans la réalisation d’un sondage. Mais quelles sont les principales raisons de l’abandon d’un questionnaire?

Selon une étude de Lightspeed Research, publiée sur le blogue de Vovici, et effectuée auprès de panélistes, la raison la plus souvent mentionnée est le sujet de l’étude.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 5 avril 2011

Usage des définitions dans les sondages web

ebook4Lorsqu’on conçoit un questionnaire, l’utilisation d’un langage simple est de mise afin que les questions et les choix de réponse soient compris de façon uniforme par le plus grand nombre.

Or, il est parfois incontournable que des termes techniques soient utilisés. Lorsque c’est le cas, on peut vouloir fournir aux répondants la définition de ces termes. Les sondages web nous permettent de le faire aisément. En fait, il existe différentes façons d’afficher les définitions.

Lire la suite »

medias-sociauxL’utilisation des médias sociaux à des fins de recherche marketing est certes en émergence, mais demeure à un stade très exploratoire dans la plupart des firmes de recherche.

C’est du moins ce que nous apprend le Globalpark Annual MR Software survey, une enquête menée par la firme Meaning ltd du Royaume-Uni qui s’intéresse aux méthodes et aux technologie utilisées par les firmes de recherche.

Lire la suite »

Publié par Julie Fortin le 15 mars 2011

Sondages en ligne : quelle durée pour la période de collecte?

Sablier-durée-sondages-webEn d’autres mots, combien de temps les sondages en ligne doivent-ils demeurer… en ligne? Quelques heures? Quelques jours? Quelques semaines? Évidemment, il n’y a pas de réponse unique à cette question.

Dans les sondages par interception sur un site web, par exemple, où les taux de réponse sont relativement bas, ça peut prendre quelques semaines avant d’obtenir le nombre de répondants visés par l’étude. Lorsqu’on sonde les membres d’une association ou les représentants d’une entreprise au moyen d’un sondage en ligne, on peut aussi vouloir laisser un délai suffisant pour que tous aient la chance de répondre (1 ou 2 semaines par exemple).

En fait, il faut ajuster la période de collecte au type de répondants ciblés. Une période de collecte longue n’est pas un problème en soi, si l’échéancier le permet. C’est plutôt des sondages très rapides dont il faut se méfier.

Lire la suite »

pt-exclamation2Selon l’Association américaine de recherche sur l’opinion publique (AAPOR), seuls les panels probabilistes (avec recrutement aléatoire des répondants) devraient utiliser le terme «taux de réponse». Les panels de volontaires devraient plutôt parler de «taux de participation».

Lire la suite »

Il y a un bon bout de temps déjà, je vous parlais des questions obligatoires et facultatives dans les sondages web : doit-on privilégier les premières ou les secondes? Une question est dite «obligatoire» lorsque le répondant, pour continuer le sondage, doit absolument inscrire une réponse. À l’époque, j’émettais une réserve à l’égard des questions obligatoires :

Si une question est obligatoire pour poursuivre le sondage et que le répondant ne veut absolument pas y répondre, ou encore que les choix de réponses ne lui conviennent pas, il risque d’abandonner.

Or, selon un récent article du Journal of Marketing Theory and Practice1, les questions obligatoires n’affecteraient pas le taux d’abandon. Toutefois, les interrogations quant à la qualité des données demeurent.

Lire la suite »