Publié par Julie Fortin le 1 décembre 2009

2 % des adultes québécois ont un compte Twitter selon un sondage SOM/Branchez-vous.com

Twitter-LogoVous vous seriez attendu à plus? Moi aussi! Twitter serait-il encore l’apanage des «geeks»? Voici les premiers résultats sur l’utilisation de Twitter au Québec, issus d’un sondage SOM/Branchez-vous.com mené au mois d’octobre. On y apprend que Twitter est connu de moins de la moitié de la population adulte québécoise et qu’il est utilisé par 2% des adultes de la province.

Twitter : la technologie de l’année selon Branchez-vous.com

La rédaction de Branchez-vous.com a choisir de donner à Twitter le titre de nouvelle technologie de l’année 2009. À lire chez Branchez-vous.com : les raisons qui ont conduit à ce choix ainsi que cet article qui propose un tour d’horizon du phénomène Twitter. Mais revenons maintenant aux résultats de notre sondage…

Notoriété de Twitter au Québec

  • Moins de la moitié des Québécois (42 %) disent avoir déjà entendu parler de l’outil de réseautage social sur Internet appelé Twitter.
  • Twitter est mieux connu à Québec (51%) et à Montréal (50 %) qu’ailleurs en région (32 %).
  • À l’instar d’autres statistiques liées à l’utilisation d’Internet, Twitter est une affaire de génération : la notoriété de Twitter est inversement proportionnelle à l’âge des répondants. Ainsi, la proportion des personnes qui a déjà entendu parler de Twitter diminue au fur et à mesure que l’âge s’accroît (ex. : 18-24 ans : 60 %; 65 ans et plus : 18 %).
  • La notoriété de Twitter est également corrélée à la scolarité (ex. : aucun diplôme : 11 %; diplôme universitaire : 71 %).
  • Enfin, les hommes (49 %) sont proportionnellement plus nombreux que les femmes (36 %) à connaître Twitter.

Les usagers québécois de Twitter

  • Seuls 2 % des adultes Québecois disent avoir – ou avoir déjà eu – un compte Twitter. C’est peu, mais c’est tout de même quelque 120 000 personnes.
  • Cette proportion est plus élevée dans la région de Montréal (4 %) qu’ailleurs au Québec (1%).
  • Et elle est plus faible chez les francophones (2 %) que chez ceux qui ont une autre langue maternelle (5 %).

Vous pouvez consulter des tableaux des résultats de ces deux premières questions.

À propos de la fréquence d’utilisation de Twitter

Le sondage contenait une question sur la fréquence d’utilisation de Twitter, posée uniquement aux usagers de Twitter.com. Compte tenu du très petit nombre de personnes concernées (22 personnes sur 1004!), il est impossible d’en tirer des conclusions. Toutefois, à titre « anecdotique », mentionnons que plus de la moitié des usagers Twitter interrogés n’utilisent Twitter que quelques fois par année, rarement ou encore jamais. On peut donc penser que parmi les 2 % de Québécois qui possèdent un compte Twitter, un nombre important est très peu actif ou carrément inactif.

David contre Goliath? (Ou Twitter contre Facebook?)

Les quelques personnes détenant un compte Twitter sont majoritairement d’avis qu’en fonction de leurs besoins, Twitter est moins intéressant que Facebook. Seule une personne a mentionné que Twitter présentait un plus grand intérêt. Une fois encore, ces données ne peuvent être utilisées à des fins de généralisation, le nombre d’usagers interrogés étant beaucoup trop petit.

Méthodologie

Ce sondage téléphonique a été mené du 30 septembre au 7 octobre 2009 auprès de 1004 adultes québécois. Les données ont été pondérées de façon à refléter la répartition et les caractéristiques de la population québécoise. La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants est de 3,9 %, 19 fois sur 20.

12 Commentaires sur “2 % des adultes québécois ont un compte Twitter selon un sondage SOM/Branchez-vous.com”

  1. Alexandre Boileau

    Intéressant, comme résultats, je m’aurais attendu a plus d’utilisateurs. Il serait intéressant comme prochaine étude de faire le sondage sur Twitter et ainsi découvrir qui est vraiment sur cette plateforme.

  2. Alexandre Boileau

    Précision, lorsque je dit faire le sondage sur Twitter, je dis de lancer le sondage via Twitter afin que le questionnaire puisse se transmettre de réseaux en réseaux pour ainsi recenser le profil socio-démographique et psychographique des usagers de Twitter.

    mais bravo pour l’étude très intéressant.

  3. Julie Fortin

    @Merci pour tes commentaires Alexandre! Moi aussi, je m’attendais à un peu plus que 2 %.

    Pour ce qui est de ta suggestion (2e commentaire), elle pose un problème d’échantillonnage. En effet, en faisant circuler un sondage dans les différents réseaux Twitter, il ne s’agit pas d’un échantillonnage aléatoire. Aussi, même si 5000 personnes y participent, tu ne pourras en aucun cas prétendre que le sondage est représentatif des usagers Twitter.

  4. Alexandre Boileau

    Oui je comprends, vous cherchez un échantillon représentatif de la population, l’échantillonnage non-aléatoire de type boule-de-neige ne pourrais pas donner une représentation exact de la population. Cependant, il pourrais donner une idée précise si l’échantillon est assez grand des attributs des usagers sans extrapoler ceux-ci a la population. Ce pourrais etre une étude de type exploratoire pour faire avancer les connaissances sur ceux-ci.

    mais je suis daccord cela est toujours mieux quand l’échantillon est représentatif de la population.

  5. Julie Fortin

    Oui, c’est tout à fait ça. Nous pourrions en faire une étude exploratoire, dans le cadre d’une recherche qualitative, par exemple, pour comprendre mieux le phénomène Twitter et les comportements des usagers.

    La nuance est la suivante : avec une telle étude, nous ne pourrions pas dire, par exemple, que « les usagers québécois de Twitter ont en moyenne XX followers » (généralisation à une population). On pourrait seulement dire que les usagers qui ont répondu au sondage avaient en moyenne XX followers…

  6. Saber Triki

    Merci Julie, depuis la publication que je voulais vous féliciter pour le billet et surtout l’équipe SOM/Branchez-vous pour la méthodologie employée.
    Le web abonde d’études similaires mais rarement exécutées avec une telle approche et particulièrement par un sondage téléphonique.
    Je me demande si un volet « utilisation en entreprises » ou « usage professionnel » est prévue pour compléter le tout.

  7. Julie Fortin

    @Saber : merci pour le commentaire, c’est très apprécié! Aucune suite n’est prévue pour le moment mais… on ne sait jamais!

  8. Micheline Bourque

    Merci à Som de partager cette information. C’est très intéressant. Je demeure convaincue que Twitter aura une longue e t très intéressante carrière au Québec. C’est une question de temps.

  9. Julie Fortin

    Merci pour votre commentaire Micheline! Je ne sais pas si Twitter aura une longue vie ici, mais personnellement je l’utilise et ça m’est très utile.

    Pour me suivre sur Twitter : http://twitter.com/juliefortin

  10. Il y a désormais un maire chez Brad « Brad

    [...] En 2009 tous les médias se sont penchés sur le phénomène Twitter bien que seulement 2% de la population québécoise semble l’avoir adopté. Ces deux réseaux connaissent une progression fulgurante, et dans un monde ou les tendances sont [...]

  11. Najoua Kooli

    Pour votre information, les derniers resultats indiquent que 9% des adultes Québecois sont sur Twitter (2009). Et les utilisateurs sont en majorité des utilisateurs frequent une fois par semaine et plus! A suivre… sur le blogue du CEFRIO

  12. Julie Fortin

    Merci Najoua, très intéressant! Pouvez-vous nous donner le lien qui pointe directement sur ces récents résultats? Ce sera plus facile pour les lecteurs de trouver l’information.

Laisser un commentaire